La BAD et une agence libyenne d’investissement signent un protocole d’accord pour des financements conjoints

06/06/2008
Share |

Tunis, le 6 juin 2008 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et « Libya Investment Portfolio (LAIP) » ont signé, vendredi à Tunis, un protocole d’accord qui permettra aux deux parties d’entrer dans un partenariat en vue de co-financements et  d’un partage d’informations.

Le LAIP, fonds d’investissement de 50  milliards de dollars, détenu par l’Etat libyen, a été créé en 2006 pour stimuler les investissements en Afrique.

Le protocole  a été signé par le président du Groupe de la BAD, Donald Kaberuka, et le directeur général du LAIP, Abdulfatah Sharif, en présence de l’administrateur de la  BAD pour la Libye , Ahmed Tahar Tabib et  ainsi que des membres de la haute direction de la BAD.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature, M. Sharif a mentionné: « Nous le souhaitons et collaborerons étroitement avec la BAD pour le bénéfice de nos deux institutions et du continent ».

Pour sa part, le président Kaberuka a noté que « la signature de ce protocole d’entente permettra d’établir  un cadre juridique solide pour un partenariat stratégique entre nos deux institutions en termes de cofinancement et de partage d’informations »,  soulignant que « la collaboration entre les deux institutions devrait assurément générer des bénéfices mutuels en toute synergie ».

La Libye  est un membre fondateur et actionnaire important de la BAD. M. Kaberuka  y a effectué une mission, en 2007 et a eu des discussions avec des représentants gouvernementaux de haut niveau. La Banque a approuvé un prêt de 50 millions de dollars,  pour un projet de télécommunication régionale parrainé par «  Regional African Satellite Communications Organization (RASCOM) », dont le mandat est de fournir au continent un réseau de communication satellite fiable et qui est mis en œuvre par Rascom-QAF, une entreprise privée enregistrée en Ile Maurice.

M. Kaberuka a  indiqué que le protocole d’entente constitue une étape importante des relations entre la Banque et la Libye, un pays qui a connu une croissance exponentielle et une expansion marquée dans divers secteurs de l’économie.

La BAD souhaite renforcer sa coopération avec la Libye, notamment dans le développement du secteur privé du continent, la coopération régionale et l’assistance technique.

Le protocole d’entente s’inscrit dans le contexte des efforts constants de la BAD pour mettre en place de nouveaux instruments financiers, des services conseil et des programmes qui améliorent le climat des affaires et qui réduisent les risques, a ajouté le président Kaberuka.

Ces efforts visent à « construire des partenariats stratégiques avec d’autres institutions financières pour canaliser des ressources et des investissements dans des projets du secteur public et privé, qui sont essentiels pour stimuler la croissance sur le continent », a dit le président de la BAD.


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12