La BAD et le Mali signent des accords de 52 millions de dollars pour un projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement

30/07/2008
Share |

La BAD et le Mali signent des accords de 52 millions de dollars pour un projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement

Tunis, le 30 juillet  2008 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement du Mali viennent de signer des protocoles d’accords de don et de prêt d’un montant total de 32 millions d’unités de compte (UC*), soit 52 millions de dollars (22 milliards de FCFA), pour financer un projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement dans les régions de Gao, Koulikoro et de Ségou.

Ces accords ont été signés mercredi à Tunis, par  M. Ali Kies, au nom du vice-président du Groupe de la BAD chargé de l’infrastructure, et par l’ambassadeur du Mali auprès de la Tunisie, M. M’Barakou Arafa  Asikia Touré.

Prenant la parole au cours de la cérémonie, M. Kies a déclaré qu’avec le nouveau projet, la République du Mali devenait le premier pays à bénéficier d'un deuxième financement d'opération dans le cadre de l’Initiative pour l’alimentation en eau potable de l’assainissement en milieu rural (AEPA), lancée par la BAD en 2003.

Pour M. Kies, la réussite du programme dépendra, en grande partie, de l’engagement du gouvernement et de la participation effective des collectivités locales et des populations bénéficiaires.

« La réussite du programme nécessite également une coordination étroite entre tous les bailleurs de fonds », a-t-il ajouté, précisant que « la Banque, pour sa part, continuera à jouer un rôle important dans le renforcement de la synergie des actions des partenaires au développement du secteur ».

Pour sa part, l’ambassadeur M’Barakou Arafa Askia Touré s’est félicité de l’appui de la BAD à son pays, tout en réitérant la détermination du gouvernement malien à assurer une exécution efficace du projet financé par la BAD comme « gage d’un renforcement continu de notre coopération ».

Le projet vise à améliorer la desserte en services d’eau potable et d’assainissement dans les trois régions ciblées (Gao, Koulikoro et Ségou). La réalisation des ouvrages d’approvisionnement en eau et d’assainissement contribuera à faire passer le taux d’accès moyen à l’eau potable des populations ciblées de 49 % à 56 %, en 2012 pour l’assainissement et à porter le taux d’accès moyen de 5 % à 7 %. L’objectif sectoriel du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions socioéconomiques et sanitaires des populations maliennes.

Le coût estimatif du projet est de 36,39 millions d’UC (25 milliards de FCFA). Le prêt du FAD financera 60,45%  du coût total du projet tandis que le don du Fonds fiduciaire de l’AEPA contribuera à hauteur de 10 millions d’UC (6,8 milliards de FCFA) ou 27,49 % des coûts. Le gouvernement malien financera le projet à hauteur de 3,89 millions d’UC, soit 2,7 milliards de FCFA (10,69 %) alors que les populations bénéficiaires contribueront au reliquat de 0,5 million d’UC, soit 343 millions de FCFA (1,37 %).

Les opérations du Groupe de la Bad au Mali ont débuté en 1970. A ce jour, ses engagements dans le pays sont de 1,09 milliard de dollars, soit  461 milliards de FCFA pour 93 opérations.

* 1 UC = 1,62069 USD = 685.521 CFA au 11/06/2008

CONTACT: Félix Njoku – Tél.: +216 71 10 26 12– E-mail: f.njoku@afdb.org


Sections Connexes