Don relatif à l’aide humanitaire d’urgence en appui à la lutte et au contrôle de l’épidémie du choléra

04/03/2009
Share |

Héléna Maria José NOSOLINI EMBALO, Ministre de l’Economie, du Plan et de l’Intégration Régionale de la République de Guinée-Bissau, Allarangar YOKOUIDE, Représentant de l’OMS à Bissau et Mohamed H’MIDOUCHE, représentant résident régional de la Banque africaine de développement (BAD) au Sénégal, ont signé, vendredi 27 février 2009 à Bissau, la Lettre d’Accord pour l’exécution du Don relatif à l’aide d’urgence en appui à la lutte et au contrôle de l’épidémie du choléra, d’un montant de 500 000 dollars.

La cérémonie a eu lieu en présence de Camilo Simoes PEREIRA, Ministre de la Santé, du Secrétaire Général du Ministère de la Santé, des Directeurs et Chefs de Services des deux Ministères. Au cours de la cérémonie, Mme EMBALO a magnifié la coopération entre son pays et le Groupe de la Banque et indiqué que cette nouvelle aide financière avait été sollicitée auprès de la BAD en 2008 quand le pays s'était confronté à une grave épidémie de choléra, dont les effets dévastateurs avaient provoqué 225 morts.  Elle a ajouté que le produit du don sera utilisé pour la prévention de cette épidémie, en renforçant les capacités de réponse du Service national de santé. Elle a espéré une amélioration dans la gestion clinique des cas futurs et dans le maintien des taux de mortalité en dessous de 1 %.

M. H’MIDOUCHE a rappelé que ce nouveau don, par le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), en date du 12 février 2009, permettra de mettre en œuvre diverses activités pour renforcer le système de surveillance épidémiologique et d’alerte précoce en vue de mieux contrôler la maladie, depuis son apparition et la mobilisation sociale pour la lutte contre les facteurs de propagation. Il mentionné rappelé le rôle que jouera l’Organisation Mondiale de la Santé dans l’exécution diligente du programme et sur les mesures idoines à faire prendre par les autorités du Ministère de la Santé pour éviter les épidémies.

Le Groupe de la Banque a accompagné la Guinée Bissau dans ses efforts de développement depuis 1976 pour un engagement total net de 180 millions d’UC englobant une large gamme de secteurs dont l’agriculture, la gouvernance, la finance, l’énergie et le social. En ce qui concerne le secteur social, la Banque avait accordé à la Guinée-Bissau un financement d’environ 51 millions d’UC, dont 21 millions d’UC pour le renforcement du système de santé du pays. En ce qui concerne la lutte contre le choléra, il s’agit du deuxième appui au pays d’un montant de 500 000 dollars chacun.