Signature de 340 millions TND de financement entre la BAD et la Tunisie

19/09/2011
Share |

Appui à l’autoroute Gabès-Ras Jdir et aux PME tunisiennes

"L'endettement de la Tunisie est soutenable" - Abdelhamid Triki, ministre tunisien de la planification et de la coopération internationale
Cérémonie de signature

La Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement tunisien ont signé aujourd’hui des accords de financement totalisant 340 millions TND. Ces deux financements concrétisent les nouvelles priorités de développement de la Tunisie qui mettent l’accent sur une croissance inclusive.

Le premier accord de prêt, d’un montant de 137,34 millions € (268 millions TND), financera la construction du tronçon d’autoroute Médenine-Ras Jdir. La réalisation de cette opération permettra de créer quelque 2 000 emplois directs dans la phase de construction. Le projet devrait également faciliter à moyen terme la création d’environ 30 000 emplois dans le seul secteur touristique en améliorant l’accessibilité du Sud-Est tunisien.

La voie de transport actuelle, la route nationale n°1 reliant Tunis à la frontière libyenne, devrait arriver à saturation vers 2015. Les conditions de circulation sur cette route stratégique se dégradent continuellement, entrainant une augmentation des coûts de son entretien et d’exploitation des véhicules, un recul de la sécurité routière, une dégradation de l’environnement et une augmentation de la pollution atmosphérique.

Le deuxième accord de prêt financera une ligne de crédit de 50 millions USD pour supporter les petites et moyennes entreprises tunisiennes. Cette ligne de crédit sera mise à la disposition des PME tunisiennes des 24 gouvernorats via les banques commerciales du pays. Elle servira des prêts allant de 50 000 à 1 500 000 TND.

La ligne de crédit devrait ainsi profiter à quelque 250 petites et moyennes entreprises tunisiennes commercialement viables ayant été affectées par les événements récents. Le tiers des ressources mises à disposition par la BAD cibleront les régions en développement du pays. Ce financement devrait contribuer à maintenir les emplois actuels et créer jusqu'à 6 000 nouveaux emplois dans les 5 prochaines années, dont au moins 700 pour les femmes.

MM. Abdelhamid Triki, ministre de la Planification et de la coopération internationale, et Gilbert Mbesherubusa, directeur Transport et technologies de l’information, ont signé l’accord de prêt pour la ligne de crédit. L’accord de prêt du projet autoroutier a été signé par MM. Glibert Mbesherubusa et Jamel Zrig, le président-directeur général de la Société Tunisie Autoroutes.

M. Mbesherubusa, représentant le vice-président Infrastructure, a rappelé que la BAD avait été « la première institution à soutenir la Tunisie, immédiatement après le 14-Janvier ».

Depuis janvier 2011 et à faveur de la Révolution, la BAD a financé plusieurs opérations pour aider la Tunisie à réussir sa transition démocratique. Un programme d’appui à la gouvernance et au développement inclusif d’un montant de 500 millions USD a ainsi été financé par la BAD en mai. Ce programme fait suite à un don, en mars 2011, d’un million de dollars EU. Cette aide humanitaire d’urgence visait à aider les personnes déplacées et les réfugiés à la frontière tuniso-libyenne. Cette opération a été suivie en juin, par un appui à travers un don de 700 000 USD de la Facilité africaine de soutien juridique, logée à la BAD, au  comité tunisien chargé du recouvrement des avoirs détournés par l’ancien régime. Enfin, en juillet 2011, la BAD a pris une participation de 20 millions d’euros dans le fonds d’investissement Maghreb Private Equity Fund III (Tuninvest Finance Group), pour soutenir les investissements dans le secteur privé au Maghreb.

M. Abdelhamid Triki a tenu de son côté à remercier la BAD pour sa détermination à soutenir la Tunisie et son rôle moteur dans la mobilisation de ressources additionnelles pour le pays.