BAD-OMS : signature d’un accord de don de 23 M$ pour lutter contre la cécité des rivières

05/12/2008
Share |

La Banque africaine de développement et l’Organisation mondiale de la santé ont procédé, jeudi 4 décembre 2008 à Tunis, à la signature d’un accord de don d’un montant de 15 millions d’unités de compte (environ 23 millions de dollars EU), relatif au financement du programme africain de lutte contre l’onchocercose ou « cécité des rivières ». Les cosignataires de l’accord étaient la vice-présidente de la BAD chargée des opérations sectorielles, Zeinab El-Bakri, et la sous-directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique,  le  Dr Matshidiso Moeti.

Ce montant devrait permettre de mettre en œuvre les activités de renforcement des systèmes de traitement à l'ivermectine sous directives communautaires. Il permettra également d’intégrer plusieurs programmes de santé et de les mettre en œuvre d’une manière conjointe, sans compter qu’il renforcera la stratégie de mise en œuvre dans les pays en situation post-conflit. En outre, ce financement devrait permettre de renforcer les capacités  de surveillance, de suivi-évaluation et de recherche, tout en prenant en compte la problématique du genre notamment en termes d’amélioration des services destinés aux femmes, un élément essentiel de la durabilité des activités.

Ce protocole garantit le financement du Groupe de la Banque à la phase II, dite phase de désengagement, pour la période 2002-2015.  Avec ce nouveau financement, le Groupe de la Banque aura contribué, depuis 1975, au financement de la lutte contre l’onchocercose pour près de 40 millions de dollars EU (26,5 millions d’unités de compte). Les activités seront réalisées dans 16 des 19 pays africains dans lesquels l’onchocercose sévit sous la forme endémique.