Sénégal : la BAD dégage 60 milliards de Francs CFA pour financer le secteur de l’eau et de l’assainissement

22/05/2014
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé, jeudi 22 mai 2014, au Sénégal un prêt de 60 milliards de Francs CFA (environ 127 millions de dollars) pour un projet d’eau et d’assainissement visant à améliorer la viabilité du secteur et les conditions de vie socioéconomiques des Sénégalais.

L’accord de prêt a été signé entre le ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal, Amadou Ba et le vice-président de la BAD, Aly Abou-Sabaa, en marge des Assemblées annuelles de la BAD.

Le ministre Ba s’est dit satisfait de l’engagement de la BAD au Sénégal. Ce financement, a-t-il souligné, est le troisième du genre dans le cadre du programme d’eau potable et d’assainissement du millénaire (PEPAM). Selon BA, cet appui fait de la BAD la première institution contributrice du pays dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. « La BAD est le partenaire privilégié du Sénégal, » a-t-il souligné.

Pour Abou Sabaa, la fourniture, de manière durable, de l’eau potable et de l’assainissement des villes et des villages africains est l’une des grandes priorités de la BAD. « L’eau demeure la ressource la plus indispensable à l’existence de l’homme, raison pour laquelle sa mise à disposition  durable dans chaque foyer africain est capital pour la Banque, » a-t-il déclaré.

« Grâce à son appui dans l’approvisionnement en eau et l’assainissement dans les régions bénéficiaires, la BAD contribue à nous permettre de préserver la paix sociale dans ces localités, tout comme à atteindre certains objectifs de développement du millénaire », a conclu le ministre Ba.