La BAD nomme Célestin Monga comme Chef Economiste et Vice-Président, Gouvernance Economique et Gestion du Savoir

11/07/2016
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé le 10 juillet la nomination de  Dr Célestin MONGA en qualité de Chef Economiste et Vice-Président, Gouvernance Economique et Gestion du Savoir.

Dr Célestin Monga, originaire du Cameroun et actuel Directeur Général Adjoint de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), a occupé divers postes de responsabilité au sein de conseils d’administration notamment dans les milieux universitaires, des services financiers et dans les institutions internationales de développement.

Titulaire d’un Diplôme d'Etudes Approfondies de l’Université Paris-Sorbonne, il a été Mason Fellow à la Kennedy School of Government de Harvard, a poursuivi ses études de 3e cycle à la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et obtenu son PhD en France, à l’Université de Pau.

À l’ONUDI,  Monga a exercé les fonctions de vice-président du Comité chargé de la stratégie et il a contribué à repositionner cet organisme comme partenaire incontournable dans la mise œuvre de l’Agenda mondial 2030.

Il a rejoint la Banque mondiale en 1997 où, au cours de ses 17 ans de carrière, il a occupé des postes aux opérations et dans le département de la recherche, notamment comme économiste principal en Europe et en Asie centrale, et directeur de l’équipe chargée de la revue des politiques à la Vice-présidence en charge de l’économie du développement. Il a exercé les fonctions d’économiste conseiller (avec rang de directeur) du premier vice-président de la Banque mondiale et économiste principal. Monga a également exercé les fonctions de conseiller-directeur pour le programme de transformation structurelle du vice-président de la région Afrique et du premier vice-président et économiste en chef.

Durant sa carrière à la Banque mondiale, Monga a lancé plusieurs initiatives politiques, y compris la toute première opération d’allégement de la dette auprès des conseils d’administration de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, dans le cadre de l’Initiative pour l’allégement de la dette des pays pauvres très endettés (PPTE) ainsi que le premier Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) en 1997. Il a en outre dirigé l’équipe qui a conçu la première option de tirage différé, un instrument financier pratique, que beaucoup de pays à revenu intermédiaire utilisent désormais pour se prémunir contre les chocs macro-financiers externes.

Monga est un économiste de renommée mondiale. Auteur, chercheur, innovateur très apprécié, en 2012, il a été désigné par le magazine Jeune Afrique comme l’un des cinq meilleurs économistes africains. Il a publié des analyses très pointues et des articles économiques axés sur les politiques avec certains des économistes les plus éminents au monde, y compris des lauréats du prix Nobel en économie. 

Son tout dernier ouvrage sur l’économie est l’Oxford Handbook of Africa and Economics (2015) en 2 volumes, co-publié avec Justin Yifu Lin, ancien Vice-président et économiste en chef de la Banque mondiale. Actuellement, il est co-auteur du prochain ouvrage d’Oxford University Press intitulé Handbook of Structural Transformation. M. Monga a été l’éditeur des questions d’économie de la nouvelle encyclopédie en 5 volumes intitulée New Encyclopedia of Africa (Charles Scribner’s, 2007). Ses ouvrages, qui couvrent divers aspects du développement économique et politique, ont été traduits dans plusieurs langues et servent d’outils didactiques dans de nombreuses universités à travers le monde. 

Monga a travaillé de façon constructive avec des responsables gouvernementaux africains, des organismes internationaux et d’autres institutions, à la conception et à la mise en œuvre de réformes politiques pragmatiques et réalistes. Son rayonnement intellectuel est avéré, tout comme il a fait la preuve de ses capacités à proposer aux hauts responsables et aux pays clients, des approches intégrées et innovantes pour résoudre les questions épineuses et sensibles de politique économique, de stratégie et de développement.

Les travaux de  Monga ont été publiés et salués par un grand nombre de médias internationaux, y compris The Economist, The Wall Street Journal, the Washington Post, the New York Times, Finance and Development, les Échos, le Monde, The Guardian et Brasil Economico. Son prochain livre, consacré aux enjeux de la modernité en Afrique, sera publié en septembre 2016 par Harvard University Press.

À propos de sa nomination,  Monga a déclaré : « Je suis très enthousiaste à l’idée de prendre fonction à la Banque africaine de développement et de participer à la grande transformation que la Banque va entreprendre sous la houlette de son nouveau Président, Dr. Akinwumi Adesina. Les cinq grandes priorités de la Banque – Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; Nourrir l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique ; et Améliorer la qualité de vie des populations africaines – sont ambitieuses, impérieuses, et constituent les meilleurs facteurs de  transformation de l’Afrique. L’Afrique vit actuellement un moment décisif de son histoire et je suis heureux de me joindre à l’équipe chargée de réaliser ce programme ».

Le Président de la Banque africaine de développement, Dr. Akinwumi Adesina, a, pour sa part, fait le commentaire suivant sur cette nomination : « Je me félicite de l’arrivée prochaine à la Banque de  Monga, cet économiste respecté dans le monde entier. Il a à son actif une riche expérience et une expertise pointue en matière de gouvernance politique et économique, ce qui aidera la Banque au moment où elle donne un coup d’accélérateur à son appui aux pays africains, afin qu’ils réalisent plus rapidement la diversification économique et la croissance inclusive qui vont créer des emplois et sortir des millions de personnes de la pauvreté ».