« La croissance pour tous », thème des Assemblées annuelles 2011 de la BAD

20/05/2011
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) tient ses Assemblées annuelles 2011 à Lisbonne, au Portugal, les 9 et 10 juin 2011, avec la participation des ministres des finances, des gouverneurs des banques centrales et des grands dirigeants d’entreprise des 77 pays membres de l'institution.

Consacrées au thème : « Vers un programme pour une croissance pour tous en Afrique », les Assemblées passeront en revue les opérations menées par la Banque en 2010 et son portefeuille de financement du développement, ainsi que les défis auxquels la région africaine est confrontée dans des domaines clés tels que le changement climatique, les infrastructures, le secteur privé et la gouvernance.

Créée en 1964 pour mobiliser des ressources pour le développement économique et social de ses pays membres régionaux, la BAD est la principale institution de financement du développement  en Afrique. Dans la poursuite de ses objectifs, elle met l'accent sur la réduction de la pauvreté et des inégalités, à travers la promotion d’une croissance durable. De 1967 à 2010, elle a approuvé, pour ses pays membres régionaux, 3.526 prêts et dons totalisant 84 milliards de dollars EU.

Des délégués représentant les autres institutions financières multilatérales, les agences de développement, les sociétés du secteur privé, les organisations non gouvernementales, les organisations de la société civile et les médias, seront également présents aux Assemblées.

L'événement marque la 46e Assemblée annuelle des gouverneurs de la Banque africaine de développement et la 37e Assemblée annuelle des gouverneurs du Fonds africain de développement.

Les décisions clés du Groupe de la Banque sont prises lors de ces réunions.

A partir du 6 juin, sera organisée une série de séminaires de haut niveau et d'autres événements parallèles abordant les sujets de l’actualité économique, sociale et politique du continent, qui souligneront tous l'importance d'une croissance partagée dans le développement.

Ces séminaires comprennent :

  • La présentation financière des opérations de la Banque et de la performance des économies africaines ;
  • Des séminaires de haut niveau  sur :
    • Jeunesse, création d’emplois et  croissance partagée
    • Financer l’énergie, développer l’énergie verte et faire face aux changements climatiques
    • Développement du secteur privé et mobilisation des ressources nationales en Afrique
    • L’Afrique comme plateforme d’innovation pour la croissance ;
  • Les discussions du Groupe de haut niveau sur les Femmes africaines dans les affaires et la finance, sous la présidence de l’ancienne Première dame d’Afrique du Sud, Graca Machel ;
  • Le Forum de haut niveau sur  l’Efficacité de l’aide ;
  • Le dialogue des chefs d’entreprise sur Les entrepreneurs africains aux commandes de la croissance et de la prospérité partagées ;
  • La Banque africaine de développement en Afrique du nord en 2011 ;
  • Les forums du secteur privé sur « La mise en place du chaînon médian manquant en Afrique », l’atelier sur les marchés financiers africains, et les marchés de capitaux étrangers ;
  • Des séminaires et des réunions sur le secteur de la santé en Afrique, l’intégration des infrastructures régionales, le renforcement des capacités dans la science, la technologie et l’innovation, le projet électrique d’Inga, les perspectives de gouvernance en Afrique, les institutions de financement du développement en Afrique, et une table ronde sur le Soudan, pour ne citer que ceux-là.
  • Le lancement des Perspectives économiques africaines 2011, consacrées à la montée de l’intégration africaine dans l’économie mondiale et la diversification des partenaires du continent, signe d’opportunités économiques inédites. Les Perspectives économiques sont publiées en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
  • La Finance au service de l’Afrique – Pré-lancement du livre : « La finance en Afrique : au-delà de la crise ».
  • Le lancement de “L’indice africain des start-ups non enregistrées”
  • Le lancement du site web du Partenariat financier pour l’Afrique (AFC)

Au nombre des autres évènements parallèles des Assemblées annuelles 2011, on peut citer la remise du prix du « Chef d’entreprise africain » (“African Business Leadership”), des expositions thématiques et des réunions de la société civile.


Documents

Sections Connexes

Contact