La BAD approuve une cinquième ligne de crédit à la Banque de développement de l'Afrique du Sud (DBSA)

08/02/2011
Share |

Tunis, 7 Février 2010 - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, jeudi le 3 février 2010 à Tunis, une ligne de crédit (LDC) d’un montant de 300 millions de dollars EU en faveur de la Banque de développement d'Afrique australe (DBSA) , destinée à être rétrocédée à des  projets d’infrastructures dans la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe(SADC).

Cette 5ème  LDC DBSA  permettra d'accélérer le développement socio-économique de la région par le financement de projets d'infrastructures physique, sociale et économique. Les principaux secteurs bénéficiaires seront :

  • L’énergie, le transport, les TIC, la santé, le logement, les ports, les routes et l’eau et l’assainissement ;
  • Les sous-projets dans le domaine des infrastructures et des domaines connexes dans les industries basées sur l’exploitation des ressources naturelles telles que l’agro-industrie et les mines ; et
  • Le secteur manufacturier et les infrastructures liées au tourisme.

Le projet permettra de  promouvoir une large croissance économique , la création d’emplois, l’intégration régionale et la prospérité dans la région de SADC.

L’infrastructure a été reconnue comme une des principales priorités par l’ensemble des pays membres de la SADC, par la Banque en général et par le Département du secteur privé en particulier. La 5ème  LDC DBSA réduira les facteurs liés au crédit qui constituent un frein aux initiatives économiques privées et quasi-publiques. Il contribuera au développement d’un secteur privé productif hautement efficient ayant la capacité d’affronter la concurrence sur les marchés intérieurs, régionaux et internationaux.

Cette  approbation démontre  l'importance que la Banque africaine de développement attache au partenariat stratégique de longue date avec DBSA,  particulièrement ses politiques publiques qui permettent à DBSA d’entreprendre des projets et des programmes dont les profils de risque sont au-delà du secteur privé.


Sections Connexes