La BAD octroie une enveloppe financière de 200 millions USD en faveur de la Nigerian Export-Import Bank

30/05/2011
Share |

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé jeudi 26 mai 2011 un programme de garantie souveraine d’un montant de 200 millions USD en faveur de la Nigerian Export Import Bank (NEXIM) pour financer les petites et moyennes entreprises Exportatrices au Nigeria.

Les fonds pour ce programme seront acheminés par l’intermédiaire de NEXIM par le biais d’une ligne de crédit en tranches multiples. Une composante intégrale de ce projet est le programme d’assistance technique destiné au renforcement des capacités de NEXIM ainsi que celles de ses clients PME.

Le secteur des PME est un pilier stratégique dans les efforts que déploie le Nigeria pour moderniser et améliorer son économie, tout en réduisant sa forte dépendance vis-à-vis de l’industrie pétrolière à travers le développement du secteur non pétrolier. Selon le Bureau fédéral des statistiques du Nigeria, les PME représentent 97 % de l’ensemble des entreprises nigérianes et contribuent à 50 % des emplois et résultat du secteur non pétrolier.  Comparée à celle de nombreux pays semblables, cette performance laisse à désirer et elle traduit le faible développement du secteur des PME au Nigeria. Le manque d’accès au crédit bancaire constitue l’une des principales entraves à la croissance et au développement des PME. Le programme proposé permettra de pallier cette faiblesse et ce, alors que la crise bancaire que traverse le Nigeria a exacerbé les difficultés d’accès des PME aux financements bancaires.

Ce programme devrait permettre de mobiliser des ressources financières substantielles en faveur des PME nigérianes orientées vers l’exportation, et donc de contribuer au développement économique, à la création d’emplois,  aux rentrées en devises et à l’intégration régionale. NEXIM aurait en vue d’importantes réalisations économique, y compris la création d’environ 55 000 emplois pour ses clients PME, des rentrées en devises de 1,6 milliards USD et une contribution de près de 7% aux exportations non pétrolières, et de 10% des exportations de la CEDEAO.

Ce Programme appuyé s’inscrit dans la nouvelle stratégie du Gouvernement fédéral du Nigéria visant à redynamiser l’économie en développant le secteur des PME, en particulier celles qui sont orientées vers l’exportation. Il est aussi bien aligné sur les domaines prioritaires de la BAD car il permettra de renforcer l’accès des PME au financement, contribuant ainsi à leur croissance et développement ;  contribuera au développement du secteur financier ; favorisera une croissance économique durable au Nigeria ; favorisera les échanges et l’intégration régionale ; et viendra en appui au renforcement des capacités dans les secteurs financiers et productifs, en améliorant donc la productivité et la compétitivité de l’économie du pays.

En résumé, ce programme devrait générer des prêts substantiels supplémentaires en faveur de PME orientées vers l’exportation, et ce à un moment où les banques commerciales font preuve d’une réticence manifeste à financer ce secteur important de l’économie. L’intervention de la BAD vient en complément du programme d’appui aux PME du Gouvernement fédéral du Nigéria. L’assistance technique contribuera à développer les capacités de NEXIM et la  bancabilité des PME.