Prise de participation de la BAD de 25 millions de dollars au capital de Rising Africa Infrastructure Fund

17/07/2008
Share |

Tunis, Tunisie, le 17 juillet 2008 - Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé une prise de participation de 25 millions de dollars dans Rising Africa Infrastructure Fund (RAIF), qui investira dans des projets en partenariats public-privé (PPP) qui couvrent non seulement les projets d’infrastructure de type concession, mais aussi les projets sous forme d’initiative de financement privé en faveur des infrastructures sociales.

Ce fonds d’investissement fermé d’une durée de 15 ans, d’un montant de 500 millions de dollars, est en cours de mobilisation et interviendra en  fonds propres et en quasi fonds propres dans de nouveaux projets « Greenfield ». Le fonds couvre les secteurs suivants: transport, énergie, eau et assainissement, technologies de l’information et de la communication, santé, éducation, sports et loisirs. Le fonds ciblera l’Afrique du Nord, l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, sans toutefois exclure d’autres pays africains. Les investissements du fonds devraient contribuer aux efforts de la Bad pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement dans les pays membres régionaux.

Les objectifs de RAIF cadrent avec la vision de la Bad, qui dans le cadre de sa stratégie, accorde une priorité au développement d’une infrastructure de bonne qualité en Afrique, tout en encourageant la participation du secteur privé. En servant de catalyseur de capitaux pour les projets d’infrastructure en Afrique, RAIF contribuera également au transfert des compétences en matière de structuration et de gestion des projets aux pays ciblés.

Le fonds sera géré par Natixis Environnement & Infrastructures (NEI), une société de gestion certifiée et filiale de la banque d’investissement française Natixis.


Sections Connexes