La BAD approuve un placement en fonds propres à hauteur de 10,4 millions de dollars EU pour renforcer la solidité financière de la Société africaine de réassurance (Africa Re)

04/07/2011
Share |

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, au titre du guichet du secteur privé de la Banque, un placement en fonds propres à hauteur de 10,4 millions de dollars dans la Société africaine de réassurance (Africa Re), à travers l'acquisition d'actions nouvellement émises dans le cadre d’une émission de droits de souscription de ladite société. Cette augmentation de capital est nécessaire pour accroître la solidité financière de l’institution et lui permettre de disposer de la capacité de souscription requise pour faire face à la demande croissante de produits d’assurance sur le continent.

En tant que principal réassureur en Afrique, Africa Re œuvre au développement de l’industrie de l'assurance et de la réassurance en Afrique, au renforcement de la capacité de souscription, à l’appui au développement économique et à la réduction des sorties de devises du continent à travers le paiement des primes.

S’il est vrai que les investissements antérieurs de la Banque dans Afrique Re ont été fructueux, comme le confirme la croissance robuste des activités de l’institution, il n’en demeure pas moins que le secteur des assurances et de la réassurance reste sous-développé et requiert d'importantes quantités de capitaux propres à aider les sociétés de réassurance africaines à attirer les entreprises et à réduire la fuite de devises vers des réassureurs internationaux. Une marge supplémentaire importante existe pour Africa Re, lui permettant d’attirer des entreprises plus rentables sur le continent, de soutenir la concurrence avec les réassureurs multinationaux et de réduire les frais de rétrocession à la suite de l'intervention de la Banque.

L’on s’accorde à reconnaître que les secteurs des assurances et de la réassurance :

  • Accroissent le commerce et l'investissement en permettant aux entrepreneurs et aux entreprises de mieux gérer les risques,
  • Favorisent l'approfondissement du secteur financier en facilitant l’accroissement des prêts adossés aux actifs et
  • Créent des pools de capitaux locaux à long terme qui peuvent aider à stimuler le processus de développement.

Grâce à l’appui qu’elle fournit aux réassureurs régionaux et à son action visant la rétention des primes de réassurance en Afrique, cette opération contribuera à la stabilité macro-économique, à la croissance et la hausse des investissements du secteur privé dans le continent.

En tant qu'actionnaire, la Banque, à travers sa représentation au Conseil d'administration d’Africa Re, s’emploiera à encourager et à appuyer l’action de l’institution pour l’adoption et la diffusion étendue des meilleures pratiques internationales dans les domaines de la gouvernance institutionnelle, des questions sociales, environnementales et de parité par les compagnies d'assurance et les bénéficiaires finaux de couverture en réassurance.

L’investissement de la BAD dans Afrique Re vient compléter son appui à d'autres institutions régionales et consolider les acquis découlant du développement des activités de ces institutions. Cette opération appuiera notamment les activités de la Banque de commerce et de développement (Banque de la ZEP), de Shelter-Afrique, d’Afreximbank, de la Compagnie de réassurance de la ZEP (ZEP-RE) et de l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ATI). Toutes ces institutions sont des Institutions de financement du développement qui participent activement, à titre individuel ou en partenariat les uns avec les autres, aux activités liées à l'assurance / à la réassurance, avec pour objectif de soutenir la croissance économique et le développement en Afrique.


Sections Connexes