La BAD approuve l’allègement de la dette du Libéria

06/10/2010
Share |

Tunis, le 6 octobre 2010 - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD)  a approuvé, le mercredi 6 octobre 2010, une enveloppe financière pour l’allégement de la dette pour le Libéria, en notant que le pays a réuni les conditions et les modalités stipulées dans l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et l'Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM).

Suite à cette approbation, le Libéria bénéficiera d'un allégement de sa dette de 237,2 millions USD au titre de l'Initiative PPTE, soit l’équivalent de 16,7 % de toute l'aide multilatérale au pays. En outre, au titre de l'IADM, le Fonds africain de développement (FAD) allégera la dette du Libéria de 19,56 millions USD.

Le Liberia s’est qualifié pour l’allégement de sa dette au titre des initiatives PPTE et IADM après avoir démontré des avancées significatives dans la préparation et la réussite de la mise en œuvre d'un document de stratégie pour la réduction de la pauvreté, dans le maintien de la stabilité macroéconomique, le renforcement de la gouvernance économique à travers l'amélioration de la gestion des finances publiques et un haut niveau de transparence et de responsabilisation dans les industries extractives, ainsi que l’exécution des réformes du secteur social, le développement et la mise en œuvre d'une stratégie crédible de gestion de la dette.

De l'évaluation faite par le Groupe de la BAD, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, il ressort qu’avec la mise en œuvre de ces mesures et réformes, le Libéria a rempli les conditions convenues pour se qualifier pour l'allégement irrévocable de sa dette au titre des deux initiatives.

Le Groupe de la Banque s’est réengagé au Libéria en 2007, suite à un programme d'apurement des arriérés coordonné à l’échelle internationale, qui a conduit à la normalisation des relations après une période prolongée de suspension des opérations. Depuis 2008, la BAD a fourni une assistance au développement du pays dans le cadre de la stratégie conjointe BAD/Banque mondiale d'aide-pays.

L'appui du Groupe de la Banque se concentre sur la reconstruction des fonctions essentielles de l'État et sur la facilitation d’une croissance économique prenant les personnes démunies en charge, grâce au renforcement de l'accès aux principaux services sociaux et économiques. Le développement des capacités institutionnelles, l’intégration du genre et de l'environnement sont des éléments transversaux non moins importants de la stratégie. Les engagements cumulés du Groupe de la BAD, depuis 2008, s'élèvent à 82,6 millions d'UC* (équivalent à 124,6 millions USD) au 30 août 2010.

Le Libéria est le 23e pays membre régional de la BAD à atteindre le point d'achèvement, qui constitue la dernière des multiples étapes dans les critères d'admissibilité à l'Initiative PPTE. À ce jour, sur les 33 pays membres régionaux potentiellement éligibles à un allégement au titre des initiatives PPTE et IADM, 30 pays ont bénéficié de cet allégement après avoir rempli les critères d'éligibilité à l’aide, soit au point de décision, soit au point d'achèvement.

* 1 UC (unité de compte) = 1,50891 dollars, au mois de septembre 2010