La BAD approuve un projet énergétique de 153 millions d’euros au Botswana

30/10/2009
Share |

Tunis, le 28 octobre 2009 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mercredi 28 octobre l’octroi au gouvernement du Botswana d’un prêt de 153 millions d’euros en vue du financement de la centrale électrique Morupule B et de l’infrastructure de transport d’électricité y afférente.

Le projet porte sur la construction d’une centrale à charbon de 600 MW (4 x 150MW) et des infrastructures de transport d’électricité y afférentes. Le site de la centrale Morupule B sera adjacent à celui de la centrale existante Morupule A. La centrale sera connectée au réseau national d’énergie par deux nouvelles lignes de transport d’électricité.

Le projet a pour objectif d’atteindre l’autosuffisance en matière de production d’énergie afin de parer au rapide déclin des importations et de soutenir la croissance économique et la réduction de la pauvreté.

Jusqu’à présent, le Botswana a compté principalement sur les importations pour satisfaire sa demande croissante d’électricité (la demande a atteint un niveau record de 500 MW en 2008 et devrait être d’environ 600 MW en 2012). En 2008, 80% de l’électricité distribuée au Botswana était importée des pays voisins, essentiellement de l’Afrique du Sud. Les 20% restants étaient produits par la seule centrale électrique du pays, Morupule A, vieille de 25 ans.

En raison de la crise énergétique aiguë qui sévit dans la région, les pays voisins réduisent rapidement les exportations vers le Botswana, et le pays a été contraint de recourir au délestage depuis 2008. Les importations seront réduites davantage au cours des prochaines années et devraient être complètement supprimées à l’horizon 2013.
Le projet appuiera la stratégie du gouvernement visant à faire passer les taux d’accès des ménages de 47% à 80% d’ici à 2016 et atteindre l’objectif national de “sécurité énergétique”.  Le projet sera bénéfique à toute la région, le Botswana pouvant devenir un exportateur net d’électricité à l’horizon 2014.

Le coût global du projet est estimé à près de 1,4 milliard de dollars US (905 millions UC). Outre la BAD qui finance 15% du projet, les autres bailleurs sont ICBC Standard Bank (59%), le Gouvernement du Botswana (15%), et la Banque mondiale (11%).

Le Botswana, pays à revenu intermédiaire de tranche supérieure, avait réduit considérablement le recours à l’aide des donateurs traditionnels. Ce n’est que récemment qu’il a renoué avec les institutions financières de développement pour des produits de prêts, afin de financer le déficit résultant de la contraction de l’activité économique. C’est dans ce contexte qu’en juin 2009, la BAD a approuvé un prêt à l’appui de la diversification économique d’un montant d’1 milliard et demi de dollars. Le prêt le plus important jamais octroyé par la Banque.

*1 unité de compte (UC) = 1,58 dollar au taux d’octobre 2009.


Sections Connexes

Contact