La BAD approuve un prêt de 12 millions d’euros pour l'autoroute à péage Dakar - Diamniadio - Projet visant à stimuler l'économie locale

20/07/2010
Share |

Tunis, 19 juillet 2010 - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à Tunis, le lundi 19 juillet 2010, un prêt privilégié de 12 millions d'euros pour financer l'autoroute à péage Dakar-Diamniado au Sénégal.

Le projet permettra de construire la section Pikine- Diamniadio, longue de 20,4 km, de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio, de et d’exploiter et gérer l'autoroute à péage de la Patte d'Oie à Diamniadio (y compris la section de 4,2 km entre la Patte d'Oie et Pikine, construite sur un contrat séparé).

L'autoroute sera construite comme une chaussée double à trois voies dans les deux sens entre  la Patte d'Oie et Thiaroye et à deux voies dans à les deux sens entre Thiaroye et Diamniadio, avec six jonctions intermédiaires.  

Les principaux bénéficiaires du projet seront les usagers de l’autoroute, qui feront des économies sur le temps de parcours et les dépenses relatives au fonctionnement de leurs véhicules. Le projet aidera à stimuler l'activité économique locale et facilitera également la circulation des biens et des services par le biais de cette plateforme régionale, renforçant ainsi les échanges intra et inter-régionaux.

L’autoroute à péage fait partie du programme de développement des infrastructures du Sénégal, qui inclut l'extension du port de Dakar, le nouvel aéroport de Dakar et un certain nombre d'autres projets de transport.  Ces nouvelles infrastructures stimulent l'activité économique dans les domaines de la fabrication, de l'industrie et du tourisme, et de façon plus générale, soutiennent le commerce et la mobilité. Le pays tirera avantage de ces projets en termes de compétitivité accrue et améliorée via des coûts d'activité réduits.

La Banque joue déjà un rôle important dans le développement des infrastructures au Sénégal. En témoigne son efficacité dans le financement à long terme de la participation du secteur privé dans des projets comme la centrale de Kounoune (2007), la centrale de Sendou (2009) et  le port de Dakar (2009). Le projet autoroutier est l'un des première s opérations de partenariat public-privé (PPP) dans le sous-secteur routier. Il soutient donc les objectifs du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), qui consiste à promouvoir la participation du secteur privé dans le financement des infrastructures.

Étant l'une des premières opérations de transport en PPP, le Projet Dakar-Diamniadio servira, sur le continent, d'exemple de collaboration et de partenariat continu. dans le genre.


Sections Connexes