La BAD approuve un prêt de 32 milliards de FCFA pour l’autoroute Dakar-Diamniadio

16/07/2009
Share |

Tunis, le 15 juillet 2009 - Le Sénégal va recevoir un prêt de 32,4 milliards de francs CFA, soit l'équivalent de US $ 69,85 millions (45 millions d'UC), pour financer la construction de l'autoroute Dakar-Diamniadio, projet approuvé mercredi à Tunis par le Conseil d'administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement.

Le projet, qui comprend la construction d'une autoroute 31,60 km avec des gares de péage, offrira un lien rapide entre Dakar et Diamniadio, à la porte à un nouveau pôle de développement économique. Ce projet devrait ainsi améliorer les conditions de vie des personnes vivant à proximité de la route, ainsi que le réseau de transport en général, accélérer la croissance et promouvoir l'intégration régionale.

Il s’agit d'un des premiers partenariats public-privé (PPP) dans le sous-secteur routier, en lien avec les objectifs du NEPAD, qui favorisent la promotion de la participation du secteur privé dans le financement des infrastructures. Le projet servira de modèle pour donner une impulsion au mécanisme de PPP.

Ce projet d'autoroute s’inscrit bien dans la Stratégie 2005-2009 du Groupe de la Banque pour le Sénégal, qui se concentre sur l'amélioration de l'environnement des affaires en vue de parvenir à une croissance accélérée et sur l'accès aux infrastructures de base. Il contribuera à améliorer la circulation des biens et des personnes dans la région de Dakar ainsi que des villes voisines et dans la sous-région.

Le projet constitue la première section de l'autoroute Dakar-Bamako (Sénégal-Mali), ainsi que du tronçon Labe-Dakar-Conakry (Guinée-Sénégal), co-financé par la Banque dans le cadre des efforts visant à intégrer et à relier les pays voisins. Ainsi, de 2000 à 2004, la Banque a financé la réhabilitation de la route Diamniadio-Mbour-Fatick-Kaolack avec l'Union européenne, et finance actuellement les tronçons Saraya-Kédougou, Saraya-frontière du Mali et Tambacounda-Médina Gounass, en collaboration avec d'autres partenaires de développement, tandis que l'UE s’est engagée dans le financement de la section Birkilane-Tambacounda.

Bien que le projet couvre la région de Dakar, son impact va bien au-delà du Sénégal et s’étend à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), car il relie Dakar à la route transafricaine vers Lagos. Son impact est particulièrement ressenti au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Gambie. Les principaux bénéficiaires sont les usagers de la route, soit quelque 300 000 habitants de Pikine, ainsi que 3 000 familles qui seront réinstallées dans Tivaouane Peul. D’autres bénéficiaires sont les exportateurs et les opérateurs économiques intervenant dans des activités de transport régional.

Le prêt du FAD représente 13,41% de la totalité du coût du projet co-financé par l'Agence française de développement (AFD), l'Association internationale de développement (IDA) et le gouvernement sénégalais.