La BAD va octroyer 120 millions de dollars à Ghana Airports Company

01/10/2015
Share |

Premier investissement du secteur privé dans le secteur des transports au Ghana

Le 30 septembre 2015, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé l'octroi d'un prêt de 120 millions de dollars en appui au programme d'investissement de capitaux de « Ghana Airports Company Limited » (GACL). Le programme comprend la construction d'une nouvelle aérogare à l'aéroport international Kotoka (KIA) d'Accra et la réhabilitation d'autres aéroports administrés par GACL, y compris les aéroports de Kumasi, de Tamale, de Ho et de Wa. Le prêt est le premier investissement du secteur privé que la BAD finance dans le secteur des transports au Ghana.

La facilité de prêt totale pour le programme représente 400 millions de dollars, qui seront financés par des prêts aux entreprises octroyés par la BAD et d'autres institutions de financement du développement ainsi que des banques commerciales.

Le programme soutiendra les ambitions qu'a le pays de moderniser les infrastructures essentielles au Ghana en rénovant l'aéroport afin d’en faire une passerelle pour l'Afrique de l'Ouest et une plaque tournante aéronautique régionale. Le programme augmentera également la capacité de prise en charge des passagers aériens et améliorera les normes de sécurité aéroportuaires et l'efficacité à l'aéroport KIA et dans les aéroports régionaux.

Grâce au renforcement des infrastructures aéroportuaires du pays, il est prévu que le programme stimulera l'économie nationale, particulièrement dans les secteurs croissants du tourisme et du gaz et du pétrole, en facilitant la connectivité avec les marchés et en réduisant les coûts liés aux affaires. Le développement d'infrastructures aéroportuaires nationales constituera une fondation essentielle pour l'intégration régionale, car le Ghana sert de plateforme pour relier les régions des pays sans littoral avec les marchés internationaux et soutenir les échanges commerciaux entre les nations africaines. Il est prévu que l'expansion de l'aéroport KIA génére environ 900 emplois temporaires lors de la période de construction de deux ans et approximativement 760 emplois permanents au cours de la phase d'exploitation et de maintenance.

Ce projet s'inscrit parfaitement dans les politiques et stratégies tant au niveau national qu'au niveau international. Il soutient le programme de croissance partagée et de développement du Ghana, qui souligne la nécessité de réhabiliter les équipements d'infrastructures, particulièrement dans le secteur des transports. Au niveau sectoriel, le programme répond aux priorités qui ont été identifiées dans le plan 2014 pour les systèmes aéroportuaires nationaux.

La contribution de la BAD jouera un rôle déterminant en fournissant le financement à long terme indispensable pour mener à bien ce projet, en faisant appliquer les normes environnementales et sociales et en s'efforçant d'améliorer l'impact du projet sur le développement. La nature des infrastructures du programme correspond tout à fait à la Stratégie décennale de la BAD ainsi qu'à sa stratégie nationale pour le Ghana, qui met l'accent sur l'amélioration des infrastructures et sur l'intégration des marchés régionaux.