La BAD injecte 121 millions de dollars dans l’extension du réseau électrique aux foyers ruraux en Ouganda

16/09/2015
Share |

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 16 septembre 2015, un don et un prêt à hauteur de 121 millions de dollars US en vue d’appuyer le gouvernement ougandais dans l’amélioration de l’’accès à l’électricité des ménages, entreprises et institutions publiques des zones rurales. Il s’agit ainsi de renforcer le cadre de vie, les perspectives économiques et l’accès aux services sociaux des communautés rurales. Le financement est constitué d’un prêt de 100 millions de dollars US et d’un  don de 10, 205 millions d'euros mobilisés par la BAD dans le cadre de ‘l’enveloppe Énergie durable pour tous (SE4All) du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (FFUEAI).

Seuls 14 pour cent des Ougandais et 7 pour cent de ceux qui vivent dans les zones rurales ont accès à une source d’énergie fiable. L’’accès limité à l’électricité et les coûts énergétiques élevés entravent le développement économique, pérennisant les inégalités et empêchant l’amélioration des moyens d’existence, et contribuent au coût élevé des activités des entreprises dans ce pays. Afin de remédier à cette situation, le gouvernement met en œuvre diverses mesures comme sa Vision 2040 visant à atteindre un taux d’électrification de 80 % d’ici 2040, le Plan de développement national à cinq ans visant un taux d’accès général à l’électricité de 30 % d’-ici 2019-2020, et le Plan stratégique d’électrification rurale (RESP-2) visant à faire passer l’accès à l’électricité dans les zones rurales à 26 % d’’ici 2022. 

Le Projet pour l’électrification rurale de l’Ouganda (« Uganda Rural Electricity Access Project»), financé par la BAD, comprendra la construction d’environ 1147 km de ligne moyenne tension et 808 km de ligne basse tension ainsi que le raccordement au réseau électrique de plus de 58 206 ménages ruraux, 5320 centres d’affaires ruraux et 1474 institutions publiques rurales (écoles, centres de santé et bureaux administratifs). En outre, il appuiera le développement de raccordements « inclusifs et verts » par l’acquisition et l’installation d’armoires de distribution électrique destinées à ceux qui ne peuvent se permettre le raccordement de leur  foyer et par la possibilité pour les ménages de payer les frais de raccordement par versements échelonnés afin d’intensifier le raccordement de plus de 99 000 nouveaux clients proches du réseau existant dans les zones rurales et urbaines disposant de l’électricité.

 Le plan de financement du projet comprend aussi un élément destiné à soutenir les principales institutions de ce secteur, à savoir d’une part l’Agence pour l’électrification rurale, afin de renforcer sa capacité à réaliser des études de faisabilité et des évaluations d’impact social et environnemental et à en assurer le suivi, et d’autre part l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité, afin de renforcer sa capacité à fixer des tarifs appropriés.

Après l’approbation de ces aides financières, Alex Rugamba, le directeur du Département de l’énergie, de l’environnement et des changements climatiques de la BAD,  a déclaré : « Le développement d’infrastructures énergétiques durables visant à résoudre les grands problèmes qui empêchent la transformation économique est un élément essentiel des activités de la BAD dans cette région. Ce projet financé en partenariat avec l’UE fera progresser la mise en œuvre de l’approche sectorielle menée par le gouvernement et l’harmonisation en cours dans le secteur énergétique ougandais afin de stimuler le développement économique et d’améliorer les moyens d’existence des populations rurales ougandaises. »

Le Projet d’électrification rurale de l’Ouganda est l’un des projets conçus par le gouvernement de l’Ouganda pour atteindre un taux d’accès à l’électricité de 26% dans les zones rurales d’ici 2022, dans le cadre du Plan stratégique d’électrification rurale.