La BAD approuve un prêt de 175 M$US pour une opération minière en Mauritanie

17/09/2009
Share |

Tunis, le 16 septembre 2009 – le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 16 septembre 2009 à Tunis, un prêt de 175 millions d’USD pour financer l’expansion de la mine de fer Guelb El Rhein (Guelb II), en Mauritanie.

Le projet  Guelb El Rhein (Guelb II) de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) implique l’expansion des opérations de la mine et la construction et le démarrage d’une nouvelle usine d’enrichissement de minerai de fer pour produire 4 millions de tonnes par an supplémentaires de concentré. La SNIM, qui produit 11 millions de tonnes par an, est un partenaire privilégié du Groupe de la BAD. Depuis 1978, la Banque a participé au financement de cinq transactions avec SNIM totalisant 91 millions d’unités de compte (UC), soit l’équivalent de 143 M$US.

La SNIM est la plus grande société en Mauritanie, et le septième exportateur mondial de minerai de fer. Le gouvernement détient une participation de 78 % dans la compagnie.  

La qualité du concentré de fer Guelb II répond à la préoccupation des clients (faible teneur en silice). La SNIM jouit d’une position très compétitive en Europe grâce à ses coûts de production bas et une proximité géographique de ses clients traditionnels. Elle est par ailleurs bien positionnée pour servir le marché chinois. Le marché du minerai de fer demeure cyclique, et son évolution dépend des secteurs comme les secteurs de construction, infrastructure et automobile, entre autres. Le projet Guelb II permettra à la SNIM de renforcer sa position pour la reprise prévue à moyen terme.

Le projet Guelb II est en ligne avec la stratégie du gouvernement pour développer le secteur minier, qui est l'un des moteurs du pays de la croissance économique. La position du secteur a été renforcée ces dernières années sous l'impulsion d'une politique minière dynamique visant à renforcer l'attractivité du secteur de l'investissement privé, de diversifier la production minière et de réduire ainsi la vulnérabilité de l'économie.

Pour sa seconde phase couvrant la période 2006-2010, le Cadre Stratégique de la Lutte contre la Pauvreté (CSLP) du Gouvernement réaffirme l’appui au secteur minier. L’enjeu essentiel consiste à achever les grands projets d’investissement en cours au niveau de la SNIM susceptibles de permettre à la société minière de dépasser sensiblement et durablement le niveau d’exportations supérieur aux 12 millions de tonnes à court terme.

Le projet d’extension des capacités de la SNIM s’inscrit dans la perspective d’une nouvelle stratégie de la Banque en Mauritanie, actuellement en préparation. Sur la base de consultations préliminaires avec les autorités mauritaniennes, il est prévu que cette stratégie mette l’accent non seulement sur le développement des infrastructures, mais également sur le renforcement de la gouvernance économique et financière, et plus particulièrement l’amélioration de l’environnement des affaires pour le développement des entreprises. Le projet Guelb II s’inscrit aussi en droite ligne avec la stratégie de la Banque relative aux opérations du Secteur privé, qui consiste à aider les entreprises nationales et à valoriser davantage les ressources naturelles des pays.

En plus du financement, la Banque a contribué de manière significative à maximiser les bénéfices environnementaux et sociaux du projet. Elle a mobilisé d'importantes ressources pour gérer la préparation de l'étude environnementale et sociale du projet de Guelb II, pour le bénéfice de tous les donateurs. Enfin, la SNIM va créer des emplois directs et indirects et générer des revenus importants pour le gouvernement mauritanien (par le biais d'impôts et de dividendes), ce qui permettra au pays de poursuivre sa croissance dans d'autres secteurs clés (bâtiment, infrastructures, industrie, logement).


Sections Connexes

Contact