Le Groupe de la BAD approuve un projet de 18,7 millions $ dans le secteur de l’électricité en Guinée

30/10/2008
Share |

Tunis, le 29 octobre 2008 – Le Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), annonce l’octroi d’un don de 12 millions d’unités de compte (UC*), soit l’équivalent de 18,7 M$, en vue de financer le projet de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques de Conakry, en Guinée.

La finalité du Projet de Réhabilitation et Extension des Réseaux Electriques de Conakry (PREREC) est l’amélioration des conditions de vie des populations à travers un accès équitable aux services de l’électricité. Le projet permettra d’améliorer la disponibilité, la fiabilité, l’efficacité et la qualité de service de l’électricité à Conakry et contribuera à l’amélioration de l’environnement.

Les composantes du projet sont l’aménagement des ouvrages de distribution, le renforcement des capacités, et la gestion du projet. Le projet sera exécuté sur trois ans à partir de 2009. Il est localisé dans deux communes de Conakry, Ratoma et Matoto, dont le nombre d’habitants représente environ 70 % des 1,66 millions d’habitants de la ville de Conakry. Ces communes présentent une forte densité de population et concentrent la plus grande activité socioéconomique de la ville.

Le projet s’inscrit dans le cadre du second axe stratégique du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté, phase II (DSRP II) du pays, qui prévoit l’augmentation du taux d’accès des populations à l’énergie électrique de 16,4 % en 2005 à 65 % en 2015.

Le faible niveau d’équipement du secteur ne permet pas de faire face à la demande qui croit de 7 % par an et le taux moyen d’accès à l’électricité, au niveau national, se situe entre 12 % et 17 % selon sources. Ce faible niveau du service s’explique par la faible production d’Electricité de Guinée, qui a fourni moins de 35 % de la demande en 2006 ; la forte dégradation des équipements de production, de transport et de distribution de l’électricité ; l’insuffisance des investissements dans le sous-secteur de l’électricité ; le déséquilibre financier important et inefficacité commerciale d’EDG ; et la faiblesse du cadre institutionnel de gestion du secteur de l’énergie. Il en résulte de fréquents délestages, très préjudiciables au développement socioéconomique du pays.

Le groupe des bénéficiaires de la zone du projet comprend 132 000 ménages et plus de 2 500 opérateurs économiques (dont 1200 micro-entreprises) exerçant essentiellement dans des kiosques de petits métiers et des ateliers artisanaux.

Le projet est conforme à la stratégie d’intervention du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) en Guinée, qui prévoit le « renforcement des infrastructures de base et des secteurs porteurs de croissance ». Ainsi, le projet permettra, à travers la réhabilitation et l’aménagement des ouvrages électriques, de mettre l’électricité à la disposition des PME/PMI, des ménages et des services sociaux (santé, eau, école etc.), favorisant le développement socio-économique et la réduction de la pauvreté.

Le coût total du projet est estimé à 19,24 M UC. Le don du FAD financera 62,4 % du projet. Le montant résiduel de 7,24 M UC sera fourni par un prêt de la Banque islamique de développement.

Les opérations du Groupe de la BAD en Guinée ont débuté en 1974.  Les engagements cumulatifs du Groupe de la BAD en Guinée s’élèvent à 1,25 milliard $ sur 44 projets.

1 UC = US$ 1, 55722 au 2/10/2008

CONTACT: Yvan Cliche – Tél.: +216 71 10 23 87 – E-mail: y.cliche@afdb.org


Contact

Yvan Cliche Téléphone: +216 71 10 23 87