Prêt de 450 millions de dollars pour financer un projet de centrale thermique en Egypte

23/12/2008
Share |

Tunis, le 22 décembre 2008 – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à Tunis, lundi 22 décembre 2008, un prêt au gouvernement égyptien d’un montant de 450 millions de dollars EU pour financer un projet de centrale thermique.

Le projet comprend la construction d’une centrale électrique à turbine à vapeur, d’une capacité installée de 1300 mégawatts (2x650 MW), située à proximité du port marin d’Ain Sokhna sur le golfe de Suez, à 112 km à l’est du Caire.

L’objectif du projet est d’améliorer le développement socio-économique de l’Égypte grâce à la création d’une infrastructure permettant d’accroître la capacité de production dans le pays afin de répondre en partie à la demande d’énergie électrique sur le réseau électrique central (UPS). Cet objectif est en phase avec le 6ème Plan de développement national (2007-2012), dans le cadre duquel l’expansion de l’infrastructure énergétique est placée parmi les priorités majeures. La demande d’électricité en Egypte croît à un taux très rapide (6,38 % par an) et afin de répondre à cette demande, l’EEHC (Egyptian Electricity Holding Company) doit entreprendre des projets de production d’électricité. Ce projet représente le moindre coût pour satisfaire une partie de la demande sur la période 2013 /2014.

La population nationale dans son ensemble bénéficiera de façon directe du projet (avec un taux d’accès à l’électricité de 99,3 %), étant donné que l’électricité produite par la centrale alimentera le réseau national à travers le système énergétique unifié. Cela signifie que les populations tant urbaines que rurales bénéficieront de l’accroissement de la capacité de production d’électricité résultant du projet.

Un certain nombre de personnes aux alentours du site du projet bénéficieront d’un emploi au cours de la période d’exécution et d’exploitation du projet. Les entrepreneurs tireront parti des services à fournir. L’électricité produite sera utilisée pour des activités industrielles et commerciales à travers tout le pays et contribuera de ce fait à la création d’emplois, à l’accroissement de la productivité, à l’augmentation des taux de raccordement et à l’amélioration de la qualité de vie.

La Banque est impliquée dans le secteur de l’électricité depuis 1974 et a acquis dès lors une vaste expérience en matière de gestion des besoins du secteur de l’électricité dans le pays. La Banque a soutenu l’expansion du secteur de l'électricité en Égypte, en finançant le développement de sept centrales, d’un projet de transport d’électricité et de deux projets d’électrification rurale. La Banque a également accordé des dons pour les études sur l'énergie solaire et la préservation, et pour l'interconnexion Égypte-RDC avec le site de la centrale hydroélectrique du Grand Inga.

La durée prévue du projet est de 68 mois. Le coût total du projet est de près de 1,850 milliard de dollars, dont 22,42% financés par le prêt BAD. Le reste du financement est assuré par la Banque mondiale (29,90%), l’EEHC (27,22%), le Fonds Arabe FADES (10,23%), le Fonds Koweitien KFAED (10,23%).

Depuis le début de ses opérations en Egypte, la BAD a financé 67 programmes pour un montant global de 3,328 milliards de dollars EU.

CONTACT: Lotfi Madani – Tél.: +216 71 10 31 98 – E-mail: l.madani@afdb.org


Contact

Lotfi Madani Téléphone: +216 71 10 31 98