La BAD décide d’allouer 500 millions $ à la nouvelle Banque de développement du Nigeria pour soutenir les MPME

15/12/2014
Share |

Le lundi 15 décembre 2014, le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est convenu, à l’unanimité, de dégager une enveloppe de 500 millions de dollars EU, pour aider à la mise sur pied de la future Banque de développement du Nigeria (dite “DBN” par acronyme en anglais). Cette aide financière englobe des prêts, d’un montant de 450 millions de dollars EU, et une prise de participation de 50 millions de dollars EU dans la DBN. Ces fonds octroyés par le Groupe de la BAD serviront à aider les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), actives dans divers secteurs de l’économie nigériane.

Le gouvernement fédéral du Nigeria (GFN) est chargé de la création de la DBN, en étroite collaboration avec les institutions financières internationales de développement que sont le Groupe de la BAD, la Banque mondiale, la KfW allemande et l’Agence française de développement (AFD).

« Compte tenu des limites des institutions de financement du développement (IFD) au Nigeria, le gouvernement fédéral du Nigeria a décidé de créer une institution financière de développement qui soit mieux réglementée et plus clairement alignée sur les priorités de développement », a expliqué Sofiane Sekioua, chef de l’équipe en charge du projet. Avant de préciser : « Et pour s’assurer d’un impact large et durable, le mandat, la gouvernance et les opérations de la DBN seront fondés sur les principes de bonne pratique dûment reconnus au niveau mondial. En fait, la structure et le modèle opérationnel de la DBN se sont nourri de l’expérience à l’international et des exemples réussis d’IFD à travers le monde, et tous les facteurs qui ont conduit à la mauvaise performance des IFD existants au Nigeria ont été pris en compte ».

« Le secteur des MPME est indispensable au développement de l’économie nigériane, car son potentiel de génération d’emplois et de diversification de la production est considérable », a plaidé Stefan Nalletamby, directeur du Département du développement du secteur financier du Groupe de la BAD, en présentant le projet devant le Conseil d’administration. Et d’ajouter : « Au Nigeria, les MPME couvrent l’ensemble des activités économiques ; néanmoins, la performance de ces entreprises a été extrêmement décevante, ce qui a nui à leur contribution à la croissance économique. Parmi les problèmes qui affectent leur performance, le manque de fonds, et particulièrement les crédits d’investissement, est central. Ainsi donc, à travers la DBN, le Groupe de la BAD contribuera à mobiliser des financements conséquents à long terme en faveur d’un secteur important mais encore mal desservi, et au fort potentiel de développement ».

Stefan Nalletamby a également souligné le rôle crucial que le Groupe de la BAD a joué dans la conception et la structuration de la DBN, ainsi que celui qu’il aura dans la gouvernance de l’entreprise, en sa qualité d’actionnaire fondateur.