Tanzanie : Un prêt de 52,5 millions $ de la BAD en faveur de l’éducation, de la formation professionnelle et technique et de la formation des enseignants

07/04/2014
Share |

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à Tunis, mercredi 2 avril 2014, un prêt du Fonds africain de développement (FAD) en faveur de la Tanzanie. D’un montant de 52,5 millions de dollars EU, ce prêt vise à financer un programme d’appui au développement des filières de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP), ainsi que la formation pédagogique.

Chaque année, quelque 600 000 élèves en moyenne qui achèvent l’école primaire et secondaire ne peuvent poursuivre leurs études, en raison d’un accès limité à l’enseignement et à la formation technique et professionnelle, ainsi qu’à l’enseignement supérieur de façon plus générale.

Des dizaines de milliers d'enfants, de jeunes et d’enseignants, notamment ceux installés dans les zones rurales, devraient ainsi bénéficier de ce programme, qui devrait démarrer en 2014 pour une durée de cinq ans.

La Tanzanie a pour ambition d’accéder au statut de pays à revenu intermédiaire à l’horizon 2025. Afin d’y parvenir, le pays doit quadrupler sa population active hautement qualifiée et plus que doubler sa main-d’œuvre moyennement qualifiée – soit gagner 3 millions de personnes de plus pour les premiers, et  7 millions de plus pour les autres, d’ici à 2025.

Conçu pour appuyer la Vision de développement de la Tanzanie 2025, ce projet contribuera à améliorer la qualité de l’EFTP et à remédier aux inégalités en termes d’accès à ces filières, tout en permettant de former les professeurs de sciences et de mathématiques dans l’enseignement secondaire. Il a pour objectif principal de pallier les pénuries de compétences et  d'accroître l'accès à l'éducation post-primaire et post-secondaire.

« Le projet aura un impact considérable sur le développement économique, en raison de la découverte de gaz naturel en Tanzanie et de l’essor de l'investissement escompté au cours de la prochaine décennie. Il vise à améliorer la pertinence de l'enseignement technique dans des secteurs clés, tels que l'agriculture et l'exploitation minière, et accélérer ainsi la croissance économique inclusive et la réduction de la pauvreté », a souligné Agnès Soucat, directrice du Département du développement humain de la BAD.

Plus précisément, le projet apportera son soutien à la construction de 4 nouveaux établissements d’EFTP (à Geita, Njombe, Rukwa et Simiyu) et au développement de l’infrastructure de 9 établissements d’EFTP existants, dont des établissements d’enseignement supérieur. Les TIC sera également introduites dans 53 établissements. Ce projet vise à renforcer les capacités de 2 600 fonctionnaires du secteur public et enseignants, en matière d’élaboration de politiques, de planification, d’assurance-qualité dans l’enseignement technique et professionnel, outre la formation pédagogique.

Ce prêt FAD financera le programme à hauteur de 90 %, les 10% restant étant pourvus par le gouvernement de la Tanzanie.

Pour de plus amples informations, consultez la Stratégie décennale pour la période 2013-2022 de la BAD, le Document de stratégie pays 2011-2015 pour la République unie de Tanzanie, ainsi que sa page du de développement du capital humain.  

Contact :   

  • Média :  Nawsheen Elaheebocus, Chargée principale du développement humain et de communication, BAD, Tél :  +216 53 04 55 11
  • Gestion de projet :  Keiko Takei, Economiste principal en éducation, BAD