Ghana : la BAD approuve trois projets routiers pour un montant total de 64 millions de dollars

16/12/2008
Share |

Tunis, le 16 décembre 2008 – La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé des prêts de 43,10 millions d'unités de compte (UC *), environ 64,13 millions de dollars, pour financer la réhabilitation et la mise à niveau de trois principales autoroutes au Ghana.

Les projets de réhabilitation de la route Tema-Aflao et d’aménagement de la route Akatsi-Dzodze-Noepe visent à promouvoir l’intégration régionale et à contribuer à la réalisation de l’objectif gouvernemental de réduction de la pauvreté et de développement économique par la réduction des délais de route et du coût d’exploitation des véhicules.

Le premier programme routier multinational de l'UEMOA-Ghana est conçu pour améliorer l’accessibilité des pays sans littoral, tel que le Burkina Faso, le Mali et le Niger, aux ports ghanéens par la réduction du coût du transport et l’amélioration de l’état du corridor routier. À l’achèvement des projets, il est attendu que le commerce entre le Ghana et les autres pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) soit stimulé.

Ces projets seront exécutés par l’Autorité des routes du Ghana (GHA), qui relève du Ministère des Transports. Ils bénéficieront surtout à la population du Sud-Ghana, aux opérateurs de transport, aux importateurs, aux usagers de la route, ainsi qu’à l'agriculture, le commerce et les industries de transformation.

En outre, les projets devraient contribuer à la création d’emplois, notamment des emplois saisonniers et des emplois au sein des entreprises d’accompagnement des activités de construction et d’entretien des routes. Au cours de l’exécution des projets, des campagnes de prévention du VIH/sida et du paludisme et de sensibilisation à ce sujet seront organisées.

La sécurité routière est un problème majeur de santé publique au Ghana, et des dispositifs de promotion de la sécurité routière tels que les ponts-bascules, les panneaux de signalisation routière, les garde-fous, les passages pour piétons, les réflecteurs cataphotes, les panneaux stop et les ralentisseurs, seront installés. En plus, les projets permettront d'améliorer les conditions de vie des habitants de la région.

Les prêts vont couvrir les coûts additionnels des projets qui s’expliquent dans une large mesure par la hausse générale d’un niveau imprévu des prix des produits pétroliers et des matériaux de construction des routes au cours de la période considérée (2003-2006). Les autres facteurs ayant contribué à l’augmentation des coûts sont notamment la hausse des coûts de la main-d’œuvre et l’appréciation significative de la monnaie pendant cette période.

Le soutien de la BAD est conforme aux priorités du NEPAD, et conforme à la stratégie d’intervention du Groupe de la Banque dans le secteur du transport, telle que définie dans la revue à mi-parcours du document de stratégie-pays du Ghana (2009-2011).

La Banque africaine de développement a commencé ses opérations au Ghana en 1973. A ce jour, l'engagement total du Groupe dans le pays s'élève à 1,6 milliard de dollars américains pour 94 opérations.

*1 UC (unité de compte) =  1,48797dollars au 16/12/2008

CONTACT: Yolanda Nunes Correia Tél.: +216 71 10 31 58 – E-mail: y.nunes-correia@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Yolanda Nunes Correia Téléphone: +216 71 10 31 58