La BAD approuve un prêt non souverain de 150 millions USD à l'Entreprise Tunisienne d'Activités Pétrolières

18/03/2010
Share |

Tunis, 18 mars 2010 - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le mercredi 17 mars à Tunis, un prêt non-souverain, d’une durée de 5 ans et d’un montant de 150 millions de dollars, en faveur de l'Entreprise Tunisienne d'Activités Pétrolières (ETAP), entreprise nationale d’exploration et de production de pétrole et de gaz. Ce financement est destiné à soutenir son plan d'investissement sur les années 2009 et 2010, et principalement le développement du champ pétrolifère et gazier Hasdrubal.

Le projet Hasdrubal porte sur la construction d'un système indépendant de production de pétrole et de gaz, situé dans le golfe de Gabès, à environ 100 km des côtes. Il comprend six puits de production horizontaux, une plateforme de production offshore, une usine de transformation offshore pour la production de gaz naturel et gaz de pétrole liquéfié, un gazoduc sous-marin et un gazoduc terrestre permettant d’atteindre le réseau de la STEG, la société nationale tunisienne d'électricité et de gaz.

Le projet est mené conjointement par l’ETAP et son partenaire British Gas, leader mondial dans le secteur énergétique. A travers sa filiale tunisienne, le groupe British Gas est le plus grand producteur de gaz en Tunisie, fournissant environ la moitié de la demande nationale à travers le champ  Miskar.

Cette approbation  couronne une longue collaboration entre la BAD et l’ETAP. L'engagement de la BAD à l'égard du projet Hasdrubal a été maintenu, en dépit de la crise financière internationale et de la chute des prix du pétrole qui ont culminé en 2008.

Le projet Hasdrubal revêt une importance stratégique pour la Tunisie en renforçant sa sécurité énergétique. Par ailleurs, il permettra au gouvernement tunisien d’engranger des revenus supplémentaires importants, à travers  des redevances, dividendes et taxes. Il permettra également d'améliorer la balance des paiements du pays. Son taux de rentabilité économique est estimé à 19%.

Le projet Hasdrubal est en phase avec la stratégie énergétique nationale tunisienne et avec son 11ème Plan de développement (2007-2011), qui préconisent le remplacement des hydrocarbures par le gaz naturel. Grâce à la modernisation de l'infrastructure et  au renforcement du secteur de la production, le projet Hasdrubal est également en ligne avec la stratégie de la BAD pour la Tunisie. Enfin, en contribuant à produire une énergie plus propre, le projet est également en conformité avec le Cadre d'investissement dans l'énergie propre (CIEP) adopté par la BAD en 2008.


Sections Connexes