La BAD approuve une prise de participation de 25 millions USD dans le fonds Summit Development Group

28/09/2010
Share |

Tunis, le 28 septembre 2010 - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé lundi 27 septembre 2010, à Tunis, une prise de participation d’une valeur de 25 millions de dollars dans le fonds Summit Development Group.

Summit Development Group Fund (SDG) est un Fonds de capital-investissement de première génération immatriculé au Botswana pour une durée de 10 ans. Il cherche à mobiliser 125 millions  de dollars sous la forme d’engagements de capital pour réaliser des investissements en capital dans des institutions financières d’Afrique subsaharienne présentant un potentiel de croissance et dont les activités sont axées sur les prêts aux PME, aux populations non bancarisées et sous-bancarisées.

SDG sera géré par des gestionnaires de fonds compétents, hautement qualifiés et rompus à la gestion des fonds de capital-investissement qui ont déjà fait  leur preuve dans la gestion d’institutions financières en Afrique. Son approche commerciale est le gage que son modèle et sa démarche en matière de prestation de services sont viables, reproductibles et attrayants pour d'autres acteurs commerciaux. Cette approche est donc susceptible d'avoir un effet d’émulation important sur le marché.

Le projet offre d’énormes retombées potentielles, notamment en termes de création d'emplois, de réduction de la pauvreté et d'augmentation des recettes fiscales de l’Etat, entre autres avantages. La participation de la Banque au fonds contribuera à renforcer le secteur financier ainsi qu’à apporter aux PME, secteur vital pour les économies africaines, et aux populations non bancarisées, les capitaux à long terme dont elles ont besoin ; et contribuera à relever le niveau de développement économique de l'Afrique subsaharienne.

La Banque jouit d’une expérience solide et pertinente acquise grâce à sa collaboration avec des projets tels K-Rep Bank, EADB, Shelter Afrique et Ecobank. En siégeant au Conseil consultatif du Fonds, elle jouera encore un rôle consultatif où elle prodiguera des conseils et partagera les leçons tirées de ses meilleures pratiques en matière d'investissement en Afrique.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de la BAD visant à stimuler le développement du secteur privé et implique des partenariats de développement avec d'autres institutions financières de développement dans le but de transformer les institutions financières africaines en entités commercialement viables.


Sections Connexes