La BAD approuve un appui budgétaire de 48,89 millions de dollars pour la Zambie

30/06/2010
Share |

Tunis, le 30 juin 2010 - Le Conseil d'administration du Fonds africain de développement (FAD), guichet concessionnel de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé le mercredi, 30 juin 2010 à Tunis, un prêt de 48,89 millions de dollars américains pour aider la République de Zambie à mettre en œuvre son cinquième Plan national de développement, qui vise la croissance économique et la réduction de la pauvreté.

Le troisième appui budgétaire à la réduction de la pauvreté (APRB III) accordé à la Zambie soutiendra les efforts du gouvernement en cours pour améliorer la gouvernance économique et financière par une gestion efficace des finances publiques, la création d'un environnement favorable aux entreprises et le renforcement de la lutte contre la corruption.

L'intervention devrait produire plusieurs résultats. Grâce à une meilleure gestion des finances publiques, la République de Zambie aura une gestion budgétaire plus crédible qui permettra une utilisation plus efficace des ressources et réduira les possibilités de détournements et de corruption. En améliorant la compétitivité du commerce, l'intervention permettra également d'améliorer le climat des investissements du secteur privé, notamment en simplifiant et en réduisant les coûts liés à l’octroi des licences d’exploitation d’entreprise. Grâce à cette opération, les délais de route seront raccourcis pour le commerce transfrontalier. Elle consolidera également et approfondira les réformes de grande envergure engagées récemment par le gouvernement.

Le gouvernement a pris des mesures importantes ces derniers mois pour relever les défis de la politique macroéconomique et répondre aux questions de gouvernance qui ont vu le jour l'an dernier. Dans ce contexte, l’APRB-III contribuera à la mise en œuvre du Plan national de développement, et, au bout du compte, à une croissance tirée par un secteur privé plus dynamique. Gabriel Negatu, directeur de la Gouvernance économique et financière à la BAD a fait observer que l’amélioration de la gouvernance financière et du climat d'investissement découlant de ce programme permettront d'intensifier les efforts énergiques consentis par le gouvernement pour améliorer l'efficience, prévenir la corruption et renforcer la compétitivité économique de la Zambie".

Le prêt entre dans un cadre plus vaste d’interventions de la Banque et d'autres partenaires en appui aux plans du gouvernement visant à promouvoir la croissance économique et réduire pauvreté. Les objectifs escomptés seront atteints à travers les dialogues en cours sur les politiques entre la Banque et le gouvernement, le respect des conditions convenues et le suivi des actions de la politique des appuis budgétaires pour la réduction de la pauvreté, dans un cadre commun d'évaluation des performances.