La BAD approuve un prêt de 50 millions de dollars pour le projet d’extension de la centrale électrique d’Azito en Côte d’Ivoire

20/12/2012
Share |

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé  un prêt de 50 millions de dollars pour le financement du projet d’extension de la centrale électrique d’Azito en Côte d’Ivoire. Cette facilité vise à financer la troisième phase du projet afin de  transformer la centrale électrique actuelle à cycle simple de puissance 288 MW  en une centrale électrique à cycle combiné d’une capacité de production totale de 430 MW.

Le projet contribuera  directement  à : (i) développer l'infrastructure de l'énergie électrique en Côte d'Ivoire, (ii) redresser l’économie après la crise, (iii) assurer une disponibilité continue d'une électricité fiable et abordable, (iv) créer des emplois directs et indirects, (v) produire une énergie plus efficace en terme d'émission de CO2 grâce à la technologie du cycle combiné et améliorer l'efficacité des installations existantes, (vi) accroître la possibilité d’exportation d'électricité grâce aux interconnexions du Pool énergétique de l’Afrique de l’Ouest et (vii) augmenter les revenus gouvernementaux.

En participant à l’extension de la centrale électrique d’Azito, le projet sert l'un des principaux objectifs du département du secteur privé de la BAD, à savoir améliorer la compétitivité du secteur privé comme moteur du développement et de la croissance économique. Le projet est en adéquation avec les priorités de développement de la Côte d'Ivoire et les objectifs de la stratégie de la BAD pour la période 2011-2012, sa stratégie à moyen terme, sa stratégie d'intégration régionale pour l'Afrique de l'Ouest et sa nouvelle politique en faveur de la «croissance verte».

Le promoteur du projet est Azito Énergie, une entreprise ivoirienne à responsabilité limitée, créée en 1997 afin de construire, financer et exploiter le projet Azito. Après Azito I que la BAD avait financé, ce projet est un bon exemple du soutien continu de l’institution  à un promoteur qui affiche des performances prometteuses.