La BAD à la conférence sur le changement climatique à Cancun

29/11/2010
Share |

Tunis le 29 novembre 2010 - Une délégation de la Banque africaine de développement (BAD) est arrivée à Cancun, au Mexique, pour participer à la Seizième Conférence des Parties signataires (COP 16) à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se déroule du 29 novembre au 10 décembre 2010.

La délégation de la BAD,  conduite par son président Donald Kaberuka, accompagné par le vice-président pour les opérations, Kamal El Kheshen, organise le 29 décembre 2010, un événement parallèle sur «Le Fonds vert africain». Cet événement a pour objectif de fournir aux parties prenantes de premier plan, au niveau international, une plate-forme d’échange sur le projet de Fonds vert africain comme un instrument devant permettre aux pays africains d’améliorer leur accès aux ressources mondiales en vue de relever les défis du changement climatique sur le continent.

Une présentation de haut niveau sera faite et suivie de débats qu’animeront le président de la BAD, Donald Kaberuka, le président de la Commission de l'Union africaine (CUA), Jean Ping, le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), Abdoulie Janneh, et le directeur général de l’Initiative panafricaine de la société civile sur le changement climatique pour les dialogues sur les politiques, Lindiwe Sibanda.

La BAD participera, à Cancun,  à plusieurs autres événements, dont le lancement du premier rapport annuel sur le Fonds d'investissements climatiques (FIC) et profitera de l’occasion pour élargir ses partenariats et ses réseaux actuels pour exécuter des programmes  sur le  changement climatique en Afrique.

La participation de la Banque à la conférence vise à accroître sa visibilité au sein de la communauté mondiale sur le changement climatique, en particulier en ce qui concerne ses efforts et expérience dans la promotion du développement compatible au climat en Afrique et dans la gestion des fonds liés au climat.  

Créée en 1992 lors du Sommet de Rio pour contrer le réchauffement climatique et ses conséquences, la Conférence des Parties de la CCNUCC est la plus haute instance de prise de décision dans le domaine, et elle se réunit une fois par an pour préciser les règles d’action.