La BAD à la Table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Projet sucrier de Markala

Share |

De: 07/12/2009
A: 08/12/2009
Lieu: Bamako - Mali

Le Gouvernement malien organisera, les 7 et 8 décembre 2009 à Bamako, une table ronde des partenaires financiers avec l’assistance du Groupe de la Banque africaine de développement, chef de file des bailleurs de fonds du Projet sucrier de Markala. Le Projet sucrier de Markala s’intègre dans les deux piliers du Document de stratégie pays (DSP 2005-2009) à savoir :

  • L’amélioration de la compétitivité du secteur privé,
  • Le renforcement de la participation des pauvres à la croissance.

Ce projet innovateur s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP). Il a pour objectif sectoriel de contribuer à la croissance économique durable et équitable à travers ses deux volets : agricole et industriel. Il constituera un corridor industriel qui générera de multiples retombées pour toute l’économie. Il aura un impact substantiel pour l’économie de la région de Ségou et contribuera à l’amélioration du niveau de vie des populations locales par la création d’emplois et le développement d’infrastructures sociales. Le complexe agro-industriel fournira 7.200 emplois directs et permettra de générer de multiples emplois indirects (plus de 30 000).

Le partenaire stratégique du Gouvernement est l’opérateur privé sud africain ILLOVO premier producteur africain de sucre, qui assumera le risque d’investissement pour la partie industrielle et assurera la gestion du volet agricole pour le compte du Gouvernement.

Le volet agricole consiste en l’aménagement de 14.000 ha dont 5.600 ha, seront exploitées par les paysans organisés en producteurs indépendants de canne. Le volet industriel consiste en la réalisation d’une unité de transformation de canne à sucre d’une capacité de 190.000 tonnes de sucre. L’unité produira également 460.000 tonnes de bagasse pour la génération de 30 MW d’électricité et 60.000 tonnes de mélasse par an qui serviront à la fabrication de 15 millions de litre d’éthanol.  

Eu égard à l’importance du projet et aux besoins de financement, relativement importants (plus de 445 millions d’USD pour les deux volets), tous les partenaires potentiels sont conviés à cette table ronde.