La BAD au FEM 2011-Un Fonds vert pour l’Afrique

06/05/2011
Share |

L’édition 2011 du Forum économique mondial sur l’Afrique fait une grande place au changement climatique. La vulnérabilité de l’Afrique aux effets du changement climatique fait effectivement de cet enjeu une priorité pour le continent.

Même si l’Afrique émet très peu de gaz à effet de serre, elle doit néanmoins s’engager dès maintenant dans des actions d’adaptation et de mitigation qui exigent l’accessibilité à des ressources financières d’importance. Des estimations récentes indiquent que, pour inscrire le continent dans une voie compatible avec le développement durable, des engagements de quelque 22 à 31 milliards par année sont nécessaires d’ici 2015.

L’accès du continent africain à un fond dédié pour ses propres besoins est donc une nécessité. C’est pourquoi nombre de dirigeants africains préconisent l’établissement d’un Fonds vert pour l’Afrique.

Ce fonds, qui serait hébergé par la Banque africaine de développement, permettrait une meilleure appropriation des projets d’adaptation et de mitigation par les pays africains, une meilleure intégration des projets aux réalités du continent. Il favoriserait le développement d’une économie à faible émission de carbone faisant de l’Afrique un partenaire engagé dans le combat mondial contre le changement climatique.