Le conseil d’administration de la Bad fixe les grandes lignes pour les prêts en monnaies nationales

24/07/2006
Share |

Tunis, le 24 juillet 2006 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé un cadre politique pour l’octroi de prêts libellés dans les monnaies nationales de ses pays membres régionaux. Ce cadre servira de socle aux décisions que prendra périodiquement la banque pour retenir certaines monnaies de pays membres régionaux comme monnaies de prêt.

La justification principale de cette innovation réside dans le fait que l’octroi de concours dans les monnaies nationales rogne l’exposition des emprunteurs au risque de change, étant donné tout particulièrement qu’un grand nombre de projets comportent des dépenses et des revenus libellés dans ces monnaies.

« En octroyant des concours dans les monnaies nationales qui peuvent nécessiter l’émission de titres en monnaie nationale, la Banque contribuera à l’essor des marchés obligataires nationaux en établissant des titres de référence, en favorisant le recours aux pratiques modèles dans le secteur et en mettant en branle un cercle vertueux d’épargne et de développement à long terme », a déclaré un responsable de la Trésorerie.

L’émission de titres en monnaie nationale par la banque devrait également aider les autorités nationales à diffuser largement les pratiques modèles suivies au plan international en ce qui concerne l’inscription des titres, le règlement, la notation, la compensation, la transparence et les produits de gestion du risque.

Les avantages qui en résultent pour le marché financier cadrent avec le rôle de chef de file pour la diffusion et l’application des normes et pratiques modèles pour le secteur financier donné à la Banque par le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad).

Actuellement, seul le rand sud-africain (ZAR) est la monnaie d’un pays membre régional à figurer au tableau des monnaies de prêt de la Bad. Introduit en 1997, l’octroi de prêts en rand a connu un franc succès, faisant de cette monnaie la troisième monnaie de prêt la plus importante de la Bad. La banque effectue maintenant des opérations de trésorerie à part entière sur le rand.

En décembre 2005, la banque a émis sa première émission obligataire en pulas du Botswana assortie d’une échéance d’un an, suivie en février 2006 d’une émission synthétique liée au shilling tanzanien. La banque a également appuyé d’autres opérations en monnaie nationale en utilisant des instruments autres que les prêts. Elle a ainsi consenti une garantie en soutien à un prêt en francs CFA en faveur du secteur privé visant à couvrir des obligations au titre du service de la dette et du remboursement du principal. La banque a en outre approuvé, récemment, un mécanisme de garantie partielle de crédit au Kenya, en vertu duquel des garanties partielles étaient accordées pour des prêts en shillings du Kenya consentis par les banques locales aux femmes entrepreneurs.


CONTACT: Eric Chinje – Tél.: +216 71 10 21 16 – E-mail: e.chinje@afdb.org


Contact

Eric Chinje Téléphone: +216 71 10 21 16