La BAD célèbre la Journée internationale de la femme en mettant l’accent sur l’inclusion financière

Share |

De: 03/03/2014
A: 07/03/2014
Lieu: Tunis, Tunisie

Plus de photos

La Banque africaine de développement (BAD) célébrera  l’édition 2014 de la Journée internationale de la femme (JIF)  du lundi 3 mars au vendredi 7 mars à Tunis en mettant l’accent sur l’inclusion financière. Le thème de cette année est « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous ».  La BAD organisera une série d’activités dans le but de stimuler le débat et de renforcer les connaissances du personnel de la BAD sur les questions de genre et l’inclusion financière, mais aussi d’identifier de nouvelles possibilités de promouvoir le rôle des femmes sur les marchés financiers en Afrique.

Cette célébration culminera avec le principal événement qui se tiendra le vendredi 7 mars, la veille de la Journée internationale de la femme qui est célébrée le 8 mars. Cet événement comprendra deux réunions-débats portant sur différents sujets, notamment :

  • Analyse des rapports entre coût de l’exclusion, croissance inclusive et égalité de genre
  • Défis et opportunités de la promotion de la culture financière et des capacités des femmes : les leçons de New Faces New Voices
  • Capital-risque : quelles opportunités pour les femmes entrepreneurs africaines ?
  • De Paris à Busan en passant par Accra : où est l’argent pour l’égalité de genre ?
  • Marchés financiers : l’égalité de genre importe-t-elle ?

Il est largement reconnu qu’un accès équitable à l’éducation et aux services financiers peut jouer un rôle capital dans la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité des plus démunis. Dans un grand nombre de pays africains, plus des deux tiers de la population adulte n’a cependant pas accès à des services financiers classiques. En Afrique subsaharienne, l’exclusion financière s’élève à 76 %. De plus, l’exclusion est la plus forte chez les femmes, les jeunes et les couches les plus pauvres de la société. La BAD est convaincue que l’inclusion financière peut promouvoir l’égalité pour les femmes de plusieurs façons :

  • Premièrement, avoir accès à leurs propres ressources et aux outils leur permettant de gagner leur vie peut accroître le pouvoir de négociation des femmes au sein des ménages et l’influence des femmes sur la façon dont l’argent et d’autres ressources sont utilisés.
  • Deuxièmement, l’inclusion financière peut aider à accroître les possibilités pour les femmes d’acquérir ou de contrôler des biens en dehors du ménage.
  • Troisièmement, l’inclusion financière peut réduire la vulnérabilité des femmes en leur permettant de s’assurer contre le risque ou d’emprunter pour faire face à des dépenses imprévues (traitements médicaux, par exemple).

Tous ces facteurs sont déterminants pour l’autonomisation économique. En outre, la culture financière permet aux individus et aux familles de comprendre comment l’accumulation de biens peut les aider à atteindre leurs objectifs financiers. Une des retombées positives de ce processus est une plus grande stabilité économique des communautés.