Séminaire sur la promotion des investissements privés dans les projets d’infrastructure du Nepad: Des idées aux actes !

15/05/2005
Share |

Le but de ce séminaire est simple, a d’emblée rappelé Mme Zeïnab El Bakri, vice-présidente par intérim de la Banque africaine de développement chargée des Opérations dans les régions Nord, Est & Sud. Le séminaire avait pour objectif de:

  • fournir des informations sur les projets d’infrastructure du NEPAD susceptibles d’être financés par le secteur privé ;
  • promouvoir la compréhension des tendances globales et questions dans l'attrait des investissements privés dans les infrastructures ;
  • discuter des actions du secteur privé pour favoriser et mettre en application des projets d'infrastructure de NEPAD ;
  • discuter les démarches à suivre par les pays africains pour bien réussir le partenariat public privé pour le développement des infrastructures ;
  • discuter le rôle des banques multilatérales de développement visant à soutenir le NEPAD dans son but d’accroître les investissements privés dans les d’infrastructures.

En organisant ce séminaire, a apprécié Mme El Bakri, la Bad espère susciter des idées concrètes pour augmenter la participation des opérateurs privés dans les projets d’infrastructure du Nepad. « Sur les 12 projets d’infrastructure nécessitant des investissements matériels déjà approuvés par la Bad, un seul projet a bénéficié d’un financement du secteur privé », a déploré Mme El Bakri.

Pour le meilleur et pour le pire

Or, analyse M. Alhaj Bamanga Tukur, président de la Table-ronde des hommes d’affaires africains, s’il est vrai que l’infrastructure est au cœur du développement social, économique et politique du continent, les opérateurs privés n’y investissent pas suffisamment car ils ne disposent pas encore des capacités d’action qui leur permettraient de faire face à leurs engagements. « Quelles sont les stratégies de croissance qui se trouvent à la base des projets d’investissement de la Banque ? Du moment qu’il s’agit de créer de la croissance, de la richesse, de l’exportation, nous devons également rechercher quelles sont les stratégies de développement des secteurs clés et des niches d’avenir, quelles sont les stratégies de croissance axées sur les coûts et les avantages comparatifs », a souhaité M. Tukur. « On ne peut pas réussir avec un partenaire faible, a-t-il lancé. Nous avons besoin, pour la coopération public-privé, de mariages où, à l’instar de l’église catholique, le divorce est exclu. »

Cela étant, observe Wiseman Nkuhlu, président du secrétariat du Nepad, la conjoncture est de plus en plus favorable. « Non seulement l’on s’intéresse de plus en plus à ce qui se passe en Afrique, observe-t-il, mais les changements politiques, économiques et sociaux des pays africains sont de plus en plus appréciés. » Du coup, il est permis de penser que les opérateurs privés pourront jouer un rôle de plus en plus important. « Le secteur privé joue déjà un grand rôle dans l’infrastructure des technologies de l’information, dans le développement du secteur financier, mais il doit également étendre ce rôle aux chemins de fer, aux routes, à l’énergie, à l’eau, etc. », espère M. Nkuhlu.

Ce séminaire s’adresse principalement aux décideurs publics, opérateurs du secteur privé, médias, partenaires au développement,  experts en la matière, et aux participants aux Assemblées annuelles de la Bad. Les participants ont assisté à des présentations d’exposés par des experts internationaux, des investisseurs potentiels, des experts de la BAD ainsi que ceux des banques multilatérales de développement invitées: le Plan d’action à court terme du Nepad (PACT) sur les infrastructures du Nepad ; le cadre juridique et réglementaire approprié pour les investissements privés dans les projets d’infrastructure du Nepad ; les moyens d’attirer les investissements privés dans ces projets ; le rôle des banques multilatérales de développement dans la promotion de la participation du secteur privé aux projets d’infrastructure du Nepad. Les exposés ont également permis d’avoir un aperçu sur les bonnes pratiques en matière de promotion des investissements privés dans les projets d’infrastructure.


Sections Connexes