La BAD co-organise le premier Forum Afrique sur la science, la technologie et l’innovation

29/03/2012
Share |

Le premier Forum Afrique sur la science, la technologie et l’innovation (STI) se tiendra du 1er au 3 avril 2012 à Nairobi, au Kenya, à l’Hôtel Intercontinental. Accueilli par le gouvernement kenyan, le Forum comprend une réunion des experts, les 1e et 2 avril et une conférence ministérielle, le 3 avril. Il mettra l’accent sur la nécessité d’investir dans ce secteur crucial pour  stimuler la valorisation du capital humain et la croissance inclusive, et fournir des opportunités d’emploi aux jeunes et aux femmes.

L’évènement est organisé par la Banque africaine de développement (BAD), le gouvernement du Kenya, l’UNESCO, la Commission de l’Union africaine (CUA) et la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA), avec la collaboration de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique.

Le Forum soulignera les pratiques et politiques optimales en Afrique et dans le monde entier. Il cherchera à renforcer la coopération nord-sud et sud-sud, ainsi que les partenariats entre les institutions académiques et les partenariats public-privé. Dans cette visée, « Africa on Move » (l’Afrique en marche), une foire de l’innovation, exposera en marge du Forum, les travaux d’une trentaine d’innovateurs et d’entrepreneurs kenyans.

Les participants comprennent 26 ministres de l’enseignement supérieur, de la science et des finances qui ont confirmé leur participation, des experts, des chercheurs, des responsables politiques, des jeunes, des universitaires, des représentants du secteur privé et de la société civile. Ils échangeront leurs points de vue sur un certain nombre de sujets : l’inadéquation entre la formation et les besoins du marché de l’emploi ; la création d’une classe de professeurs de sciences, de technologie, de génie et de mathématiques de niveau international ; la contribution des dernières innovations et de la recherche scientifique à la promotion de l’eau potable, des énergies renouvelables et de soins de santé efficaces ; les voies et moyens de créer une culture entrepreneuriale en Afrique pour que les Africains eux-mêmes créent des emplois, et non seulement les investisseurs étrangers.

Le président du Kenya, Mwai Kibaki, le président de la BAD, Donald Kaberuka, la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, le président de la CUA, Jean Ping et le secrétaire exécutif de la CEA, Abdoulie Janneh, ouvriront la conférence ministérielle.