La BAD forme des pays anglophones sur l'élaboration de plans stratégiques pour les statistiques agricoles et rurales, à Lusaka

15/10/2015
Share |

La Banque africaine de développement a organisé dans le cadre de son programme de renforcement des capacités statistiques (SCB), un atelier régional de formation sur les plans stratégiques pour l’amélioration des statistiques agricoles et rurales (PSSAR) pour les experts nationaux anglophones en statistiques agricoles et en développement de stratégie. L'atelier ciblé pour les pays membres régionaux anglophones dans le cadre de la stratégie mondiale pour l’amélioration des statistiques agricoles et rurales a été organisé en collaboration avec le ministère de l'Agriculture et le Bureau Central des statistiques de la Zambie, à Lusaka, du 6 au 10 octobre à 2015.

L'objectif principal de l'atelier était de contribuer à la mise en œuvre du Plan d'action pour l'Afrique pour l'amélioration des statistiques sur la sécurité alimentaire, l'agriculture durable et le développement rural. Plus précisément l'atelier a formé les participants sur l'utilisation des lignes directrices pour développer les PSSAR. Il a aussi permis aux participants de partager les expériences de leurs pays et les meilleures pratiques dans le développement du PSSAR, et a mené des séances de travail pour le développement PSSAR.

L'atelier a réuni  des fonctionnaires provenant essentiellement des bureaux nationaux des statistiques et des ministères de l'agriculture. Le discours d'ouverture ont été prononcé par le secrétaire permanent du ministère de l'Agriculture et de l'Elevage de la Zambie Julius J. Shawa.

Le directeur du Bureau Central  des Statistiques de la Zambie, John Kalumbi et le chef de la Division de Renforcement des capacités statistiques du Département des statistiques de la BAD Oliver Chinganya, ont aussi prononcé des discours. Pour sa part, l'invité d'honneur Shawa, a fait part de son optimisme que les PSSAR faciliteront l’accessibilité des statistiques agricoles et rurales. Il a souligné que le PSSAR sera en mesure de satisfaire les besoins émergents  des données sur la sécurité alimentaire, la planification nationale, entre autres, et améliorera la coordination de la production de statistiques dans les pays.