BAD-Congo : Octroi d’un don FAD destiné à financer un projet d’assainissement des villes de Brazzaville et Pointe Noire

17/09/2009
Share |

Tunis, le 16 septembre 2009 – Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), le bras concessionnel du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé, mercredi 16 septembre 2009, à Tunis, un don de 12.750.000 UC, équivalent à près de 20 M d’USD, pour financer un projet d’assainissement dans les villes de Brazzaville et Pointe Noire en République du Congo.

Le projet, qui constitue la première opération dans le secteur de l’eau depuis la reprise avec le pays en 2004, s’inscrit dans le cadre des priorités exprimées dans le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté du Congo de la période 2008 – 2010, qui vise entres autres à accroitre la proportion de la population ayant un accès durable aux infrastructures de base. Le secteur de l’eau potable, de l’assainissement et de la promotion de l’hygiène est l’un des défis majeurs de cette stratégie.

Le projet couvre les villes de Brazzaville et Pointe Noire qui totalisent environ 1,9 millions de personnes. Le choix de ces deux villes a été motivé par leur importance économique et l’état de délabrement des infrastructures socio-économiques. En effet, la forte urbanisation de ces deux villes au cours des vingt dernières années n’a pas été accompagnée d’infrastructures adéquates d’assainissement. Le taux d’accès à un assainissement individuel adéquat est de l’ordre de 10 %. Les structures publiques sont pour la plupart dépourvues d’ouvrages d’assainissement des eaux usées. L’évacuation des eaux pluviales, aggravée par la topographie constitue un problème majeur.

Les principales activités du projet concernent : (i) la construction de 6 450 latrines familiales et 360 latrines publiques et  la réalisation de deux stations d'épuration à  Brazzaville et Pointe Noire et la réhabilitation des réseaux primaires et secondaires de drainage des eaux pluviales à Pointe Noire ; (ii) la réalisation de campagnes en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement ; (iii) l’élaboration d’une étude institutionnelle de la stratégie d’assainissement qui précisera les mécanismes d’opérationnalisation de la stratégie; (iv) l’appui à la mise en place de la plateforme des bailleurs de fonds du secteur et à l’évaluation du programme national de lutte contre les maladies hydriques; (v) l’acquisition de matériel d’entretien des ouvrages d'assainissement pour Pointe Noire ; (vi) l’organisation d’ateliers de formation, de séminaires, d’activités de communication .

La réalisation de ce projet permettra de satisfaire les besoins en latrines familiales à Brazzaville et Pointe Noire pour environ 100 000 personnes. La population totale des deux villes bénéficiera de campagnes de sensibilisation et d’éducation à l’hygiène, d’ouvrages d’assainissement public et de stations de traitement des matières de vidange, et environ 700 000  personnes à Pointe Noire seront touchées par les ouvrages de drainage des eaux pluviales. Il contribuera ainsi à l’amélioration de l’accès durable à l’assainissement ainsi que des conditions sanitaires et des comportements en matière d’hygiène.

Le projet sera mis en œuvre par le Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, à travers la Direction Générale de l’Hydraulique (DGH) qui assumera la responsabilité de suivi de l’exécution du projet.


Sections Connexes

Contact