La BAD déploie de nouveaux représentants résidents sur le terrain

03/02/2011
Share |

Le Groupe de la BAD a lancé, le 31 janvier 2011 à Tunis, une session d’imprégnation et d’orientation à l’intention de représentants résidents (RepRes) nouvellement nommés. En organisant ce programme, à l’aune de leur mandate et au début de la nouvelle année, il s’agissait pour la Banque de demeurer dans la droite ligne de sa vision pour le développement du continent, de déployer ses «généraux» sur le terrain, et d’encourager un nouvel esprit dans les opérations, avec la qualité à l’entrée comme l’un des mots d’ordre.

Organisé par le département de la gestion des ressources humaines (CHRM), le programme couvre tous les aspects de la gestion des opérations stratégiques de la Banque. Il comprend entre autres: la communication; le dialogue avec les pays basé sur la stratégie et le leadership opérationnels; les dimensions de la représentation protocolaire ; le budget et la gestion financière ; les ressources humaines, l’audit, le secteur privé et la continuité des affaires ; l’utilisation d’outils informatiques pour une gestion optimale.

Pour la BAD et ses actionnaires, la décentralisation constitue un choix stratégique. Actuellement, la Banque dispose de 26 bureaux régionaux. L’ouverture, d’ici fin 2011 de 4 nouveaux bureaux dans les Etats fragiles, portera à 30 le nombre de bureaux régionaux sur le continent. Par ailleurs, le président Donald Kaberuka a annoncé l’ouverture imminente de trois bureaux à Tokyo, Washington and Brussels. «Au regard de sa croissance et de sa notoriété, la Banque devra mener une activité beaucoup plus importante hors du continent”, a affirmé le président Kaberuka, dans une interview récente. 

La nouvelle équipe dispose d’une longue et riche expérience dans les opérations de la Banque. Par ces nominations le Groupe de la Banque réaffirme son engagement à renforcer ses activités de développement à travers la décentralisation. Et pour marquer l’importance des opérations, le vice-président ORVP, Aloysius Ordu et son équipe ont, pendant deux jours, passé en revue les questions liées aux opérations, au dialogue avec les pays, à la qualité à l’entrée et aux résultats, au nouvel esprit du travail, à l’importance de la connaissance du travail des opérations et à la manière de mieux gérer les portefeuilles à partir des bureaux.

Interrogée sur l’état d’esprit des participants, Mme Nadia Beji, assistante au programme d’orientation à CHRM a expliqué que ceux-ci étaient heureux et satisfaits de la session. «Ils ont posé des majeures sur les opérations de la Banque. Il s’agissait également pour eux, d’établir et de consolider les relations entre eux, ainsi qu’avec d’autre managers».

La session d’orientation se poursuivra jusqu’au 10 février 2011.