Séminaire sur l’efficacité du développement

02/08/2006
Share |

Séminaire sur l’efficacité du développement

Un séminaire consultatif sur l’efficacité du développement a eu lieu lundi 31 juillet à Tunis à l’intention des employés de la BAD, autour du thème « Les défis liés à la prise en compte de l’égalité en genre dans la conception des projets". Il fait partie de cette vaste initiative visant à renforcer la contribution de la Banque afin de permettre aux Pays Membres Régionaux (PMR) d’inscrire la question de l’efficacité du développement dans leurs priorités.

A l’ouverture des travaux, M. Philibert Afrika, Directeur du département des opérations, politiques et conformité, a exhorté le personnel à profiter de l’occasion pour dialoguer, échanger des idées et identifier des moyens innovants de rehausser la place de la question d’égalité en genre dans la conception des projets, de manière à ce que la Banque puisse efficacement développer ses interventions sur ce sujet sensible  dans les PMR. M. Afrika a également insisté sur la nécessité de faire preuve de responsabilité en faisant des recommandations appropriées pour que dominent les questions transversales dans la conception des projets. Il a souligné la nécessité d’en effectuer l’évaluation et la revue ainsi que d’introduire progressivement ces sujets transversaux dans le carnet de bord et à tous les niveaux du cycle des projets.

Mme Laeticia Mukurasi, Spécialiste en chef en matière de genre, a pour sa part traité dans son exposé de quatre questions d’importance: les considérations de genre dans l’efficacité du développement, le cadre d’évaluation des résultats en matière d’égalité des sexes, l’importance de la conception pour des résultas en matière d’égalité et la voie à suivre pour y aboutir. Pour cela, elle a appelé le personnel à accomplir les procédures d’évaluation environnementale et sociale (PAES) en vue de garantir des types de résultats qui puissent avoir des effets bénéfiques sur les hommes et les femmes à la fois.

Les participants ont recommandé que le processus d’instauration de la question du genre dans les opérations de la Banque puisse commencer avec l’élaboration des documents de stratégie pays (DSP). A cet égard, il a été indiqué que les département-pays devraient mener des études productrices d’informations pour l’élaboration du DSP et qui constituent un point de départ dans la prise en compte des problèmes de genre dans les opérations de la Banque. Il a également été proposé qu’on prenne en considération la possibilité de placer un spécialiste en genre dans les départements pays afin de faciliter l’intégration des questions de genre au niveau du DSP.

Sur la catégorisation PAES, il a été suggéré qu’elle n’inclurait pas seulement l’évaluation environnementale mais également une estimation de l’impact social. Il a été également convenu d’effectuer de larges consultations avec le Complexe des opérations sur la classification pour déterminer ce que cela signifie réellement en termes d’ancrage de la question du genre.

En ce qui concerne la gestion du personnel, les participants ont recommandé de développer, sur un plan à court terme, la formation en matière de genre afin de créer au sein du personnel de la Banque une masse critique bien au fait de ces questions et qui possède les compétences nécessaires. Comme stratégie de développement des ressources humaines à long terme, il a été suggéré que des spécialistes en matière de genre soient recrutés par le Complexe des Opérations particulièrement dans les secteurs qui ne possèdent pas une telle expertise comme le Complexe des Infrastructures. Les participants ont été unanimes sur la nécessité de fournir les outils pour créer chez les experts de projets à travers la Banque, une conscience suffisante de l’intégration des questions du genre, et s’assurer également que ces outils seront amenés à se développer ; de même ceux existants déjà devront être davantage affinés pour devenir plus concis et plus conviviaux.

Le séminaire a conclus ses travaux par l’identification d’actions immédiates pour renforcer l’introduction des questions liées au genre dans les activités de la Banque. Elle comprennent, entre autres, l’inclusion dans la "concept note" qui sera développée selon la procédure d’évaluation améliorée, d’une forte mise en relief du genre pour conduire le personnel de la Banque à intégrer effectivement la question du genre dans les projets de la Banque au tout premier niveau de leur conception, le renforcement de l’apport des spécialistes en matière de genre dans la conception des projets au moment de la procédure, l’intégration de la composante renforcement des capacités dans les projets de la Banque pour aider à constituer des données éparses sur le genre, qui pourraient être utilisées dans des activités futures, et la prise en compte des problèmes de genre comme une part de l’analyse de risque, notamment si son exclusion pose un défi à la viabilité du projet et aux résultas concernant l’égalité des sexes. La nécessité de développer et mettre en œuvre une stratégie de communication intégrée pour diffuser et promouvoir une meilleure compréhension des questions du genre à la Banque et dans les PMR, a également été soulignée.

 

External Relations and Communication Unit
Tel.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org


Documents

Contact

Michael Ocilaje Téléphone: +216 71 10 3665