Le rideau est tombé sur les Assemblées annuelles 2009 de la BAD - La Côte d’Ivoire abritera les Assemblées annuelles 2010

14/05/2009
Share |

Dakar, 14 mai 2009- Le rideau est tombé sur les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) le 14 mai 2009, à Dakar au Sénégal, après deux jours d’échanges intensifs sur les enjeux économiques et de développement du continent africain et l’approbation du Rapport annuel 2008 du Groupe de la BAD, ainsi que de son programme de travail pour 2009.

Les gouverneurs, habituellement des ministres des finances et l'économie, représentant les 77 pays membres du Groupe de la BAD ont aussi examiné et approuvé un certain nombre de programmes et de propositions qui devront ensuite être mise en œuvre par la haute direction de la Banque.

Une des propositions clés est la mobilisation des ressources de la Sixième augmentation générale du capital du guichet non concessionnel de la BAD.

Le Conseil des gouverneurs a autorisé son Comité consultatif « d’engager dans les meilleurs délais des consultations avec les Etats membres de la Banque en vue d’élaborer, le cas échéant, un plan pour une augmentation générale de capital devant permettre à la Banque de couvrir, pour le futur, ses besoins en ressources ordinaires en capitaux », stipule la résolution du conseil des gouverneurs. Un examen de ce rapport sera effectué lors des prochaines Assemblées annuelles.

« Une décision très importante », a souligné le président de la BAD, M. Donald Kaberuka.

Dans une autre résolution, le conseil des gouverneurs a réaffirmé que le siège de la Banque reste à Abidjan, Côte d’Ivoire, mais note que la situation actuelle dans le pays n’est pas encore propice à un retour immédiat de l’institution, et étend ainsi d’une autre année la poursuite des activités à son agence temporaire de relocalisation à Tunis.

La BAD a aussi approuvé la demande de la Côte d’Ivoire d’accueillir les prochaines Assemblées annuelles, qui auront lieu les 27-28 mai 2010 à Abidjan.

Les gouverneurs ont approuvé la demande introduite par le Grand-Duché du Luxembourg de devenir un Etat participant au Groupe de la BAD et ont revu les progrès enregistrés pour formaliser l’entrée de la République de Turquie, approuvée par le Conseil des gouverneurs lors des Assemblées annuelles 2008 de Maputo, au Mozambique.

Dans leurs interventions, les gouverneurs ont salué la haute direction du Groupe de la BAD pour leurs initiatives en vue de soutenir les pays membres régionaux à affronter au mieux la crise actuelle.

La BAD, comme les autres banques multilatérales de développement, devrait jouer un rôle plus important dans le concert des efforts engagés pour atténuer les impacts de la crise étant donné sa connaissance de base des réalités des pays où elle agit.

Le président de la BAD a souligné quelques uns des résultats de ces assemblées de deux jours en ce qui a trait aux activités opérationnelles, financières et institutionnelles du Groupe de la BAD. Il a noté le consensus à l’effet que la BAD doit rehausser ses activités et travailler efficacement avec d’autres partenaires pour rencontrer les besoins croissants des pays membres régionaux dans le contexte difficile actuel.