La BAD facilite l’accès au financement des petites et moyennes entreprises en Mauritanie

22/11/2011
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) et la société de financement Mauritanie Leasing ont signé le 15 novembre à Dakar un accord de don d’un montant de 365000 dollars fourni par le Fonds d'aide au secteur privé africain (FAPA). Le don vise à aider à financer les petites et moyennes entreprises dans le pays.

Mme Leila Mokaddem, représentante résidente de la BAD au Bureau régional du Sénégal, et M. Ebe Ould Ebe, directeur exécutif de Mauritanie Leasing, représentaient respectivement la BAD et le partenaire à la cérémonie.

L'assistance technique du FAPA contribuera à renforcer les capacités de Mauritanie Leasing afin de promouvoir la fourniture de produits de crédit-bail durables, abordables et innovants, favorisant ainsi le développement des petites et moyennes entreprises mauritaniennes, dans les secteurs clés de l’économie incluant l’agro-industrie, le tourisme, les travaux publics et les transports.

Mauritanie Leasing, qui réalise des opérations de crédit-bail portant sur des biens meubles et immeubles à usage industriel et professionnel, a déjà bénéficié en 2009 d’une ligne de crédit de 5 millions de dollars de la BAD, contribuant ainsi au développement d'alternatives de financement pour les petites et moyennes entreprises dans le pays.

« Le don d’assistance technique du FAPA, de 365 000 dollars, est conçu comme un complément à la ligne de crédit. Il  permettra à Mauritanie Leasing de renforcer ses activités en tant que chef de file dans la fourniture de services de crédit-bail. Il aidera aussi à consolider son rôle catalyseur dans la mobilisation de financement pour des projets des petites et moyennes entreprises en Mauritanie » a déclaré  Leila Mokadem.

Le FAPA a également appuyé le développement des infrastructures en finançant les études de faisabilité du Pont de Rosso qui relie le Sénégal à la Mauritanie ainsi que la construction  de trois centrales électriques dans le cadre de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie, pour un montant total de deux millions de dollars.

Le portefeuille actif de la BAD en Mauritanie compte actuellement neuf opérations dans le secteur public, pour un montant total  de 41 millions de dollars et quatre projets dans le secteur privé, pour un montant total de 190 millions de dollars. Les opérations dans le secteur minier et dans le secteur privé, récemment en nette augmentation avec l’approbation d’un prêt de 177,22 millions de dollars à la Société nationale industrielle et minière (projet d’extension de la mine de GUELB II), représentent l’essentiel des interventions de la BAD en Mauritanie. Les autres secteurs bénéficiant du concours de la Banque sont le secteur financier, entre autres la micro-finance, l’agriculture et le développement rural, l’eau et l’assainissement, les infrastructures de transport et  la gouvernance.

Le portefeuille actif de la Banque au Sénégal compte neuf opérations nationales, représentant un volume total net d’engagements de 246,77 millions de dollars. Le secteur des infrastructures représente le volume le plus important des opérations, suivi du secteur rural, du secteur de l’eau et assainissement et du  secteur social. Sur le guichet du secteur privé, la BAD finance actuellement quatre opérations, pour un montant de près de 184,5 millions d’euros. La dernière opération dont le financement a été approuvé par la Banque concerne l’Aéroport international Blaise Diagne en décembre 2010 pour 70 millions d’euros. Une dizaine de projets multinationaux, dont trois études, concernent le Sénégal ainsi que d’autre pays de la sous-région dont la Gambie, la Guinée Bissau, la Mauritanie,  la Guinée et le Mali. Le portefeuille des projets multinationaux s’élève à plus de 227 millions de dollars à la fin juillet 2011. Ce portefeuille se compose essentiellement de projets d’infrastructures particulièrement dans le sous-secteur des transports, et des secteurs sociaux et ruraux.

Contact media : Sabrina Hadjadj Aoul