La BAD et ESKOM signent des accords de 365 millions de dollars EU pour l’énergie renouvelable

26/09/2011
Share |


Les investissements mettent en relief la réponse africaine au défi du changement climatique

Washington DC, le 25 septembre 2011 — Eskom et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, le 25 septembre 2011, deux accords de prêt pour une valeur totale de 365 millions de dollars EU destinés à financer la première mise en œuvre à grande échelle de production d’énergie éolienne et solaire renouvelable dans l'histoire d'Eskom.

La cérémonie de signature du prêt a eu lieu à Washington, DC, en marge des Assemblées annuelles de la 2011 de la Banque mondiale et du FMI.

Les prêts se composent de 265 millions de dollars EU sur les fonds propres de la BAD et de 100 millions de dollars EU sur les ressources du Fonds pour les technologies propres, fonds d'investissement climatique pour le transfert de technologies sobres en carbone. Les prêts sont garantis par le gouvernement sud-africain, conformément aux procédures de la BAD. Le ministre sud-africain des Sociétés d’état, Malusi Gigaba, et le ministre des Finances, Pravin Gordhan, ont signé les accords de garantie.

Approuvés par le Conseil d'administration de la BAD en mai, les prêts serviront à consolider l'engagement d'Eskom à réduire son empreinte carbone. L'entreprise espère lancer la construction de son projet d’énergie éolienne de 100 mégawatts en début d'année prochaine à Sere, au Vredendal, en Afrique du Sud.

L’intervention de la BAD s'inscrit dans le cadre d'un plan de financement plus large pour les projets d'énergie renouvelable d'Eskom, qui comprend des contributions d'autres agences de financement du développement.

Eskom est riche d’une longue et fructueuse relation avec la Banque africaine de développement. En 2008, la BAD a approuvé et signé avec Eskom un premier prêt de 500 millions de dollar EU. En décembre 2009, la BAD a signé avec Eskom un autre prêt équivalant à 1,8 milliard d'euros, pour le projet de centrale de Medupi. Ces prêts de la BAD à Eskom ont renforcé la mesure dans laquelle les institutions basées sur le continent africain peuvent apporter un soutien à la croissance dans la région.

Le directeur général d’Eskom, Brian Dames, a déclaré: « C’est un moment exaltant pour Eskom. Nous avons pris le parti d’un avenir d'énergie propre, et nous avons maintenant la capacité de mettre en œuvre nos grands projets de production d’énergie éolienne et solaire. Nous saluons les rôles joués par  la Banque africaine de développement et le gouvernement sud-africain pour que cela soit possible. »

Le Président de la BAD, Donald Kaberuka, a signé les accords de prêt en cours, au nom de son institution. « La BAD s'est engagée à soutenir les plans à long terme de l'Afrique du Sud à long terme pour emprunter la voie d'une croissance plus sobre en carbone », a-t-il déclaré. Et d’ajouter «Il est crucial d’optimiser et d’accélérer le décaissement de financements climatiques à taux bonifiés, pour  atteindre la viabilité économique de certaines des solutions de technologies propres.

C'est un domaine d'action prioritaire pour la BAD. Ces investissements de production d’énergie renouvelable révolutionnaires par Eskom viennent à point nommé, dans la marche vers les rencontres sur le changement climatique (COP17), qui auront lieu prochainement à Durban, sous la présidence de l'Afrique du Sud. Ils montrent que l'Afrique peut apporter une contribution significative à la réponse mondiale au changement climatique, au vu des incitations financières pour le faire.»

Le ministre des Finances, Pravin Gordhan, a indiqué de son côté : «Nous sommes heureux de la confiance que la BAD a placée dans l’Afrique du Sud et dans Eskom, et nous remercions la BAD pour son financement. C’est une étape importante dans l’obtention des financements qui permettront à Eskom de contribuer à la matérialisation de l'engagement de l'Afrique du Sud à diversifier ses sources d’énergie et réduire ses émissions de carbone au fil du temps. »

Le ministre des Sociétés d’état, Malusi Gigaba  a annoncé pour sa part : « Ce prêt aidera à mobiliser des ressources pour le développement de la région de l'Afrique australe. Il va dans le droit fil de la mission de la BAD, à savoir promouvoir la croissance économique et améliorer les conditions de vie des Africains. Il est également conforme à l’objectif d'Eskom, qui est de fournir des solutions d'électricité durable pour améliorer la qualité de vie du peuple d'Afrique du Sud et de la région. »