La Semaine de l’évaluation de la BAD : faire état de la transformation de l’Afrique

Share |

De: 07/11/2016
A: 10/11/2016
Lieu: Abidjan, Côte d’Ivoire

Du 7 au 10 novembre 2016, la Banque africaine de développement accueille la Semaine de l’évaluation du développement, à son siège à Abidjan. Objectif : améliorer l’efficacité du travail de développement à travers tout le continent.

Les sessions seront axées sur le “Top 5”, les Cinq grandes priorités de développement de la BAD. Qu’avons-nous fait jusqu’ici pour éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, pour nourrir le continent, l’intégrer, l’industrialiser et améliorer la qualité de vie des Africains ? Qu’est-ce qui fonctionne, ou au contraire ne fonctionne pas dans ce qui a été entrepris jusqu’ici, et pour quelles raisons ? Autant de questions qui seront débattues durant cette Semaine.

Durant quatre jours, les acteurs du développement réunis pour cet évènement dédié au partage des connaissances discuteront de la façon dont l’évaluation offre des indicateurs pour mesurer les résultats et orienter les programmes de développement dans la bonne direction. Afin de mieux combler le fossé entre théorie et pratique, les discussions autour de l’évaluation seront fondées sur des données dans le domaine.

Les participants – experts du développement, décideurs politiques, donateurs bilatéraux, banques multilatérales de développement, partenaires du secteur privé, milieu universitaire et ONG – sont invités à prendre part au débat, aux ateliers de travail et au café des connaissances programmés pour le 7 novembre.

Une session dédiée aux opportunités et défis qui se présentent pour concrétiser le Top 5 sera animée par le directeur de l’Information et star de “Vox Africa”, Erik Nyindu Kibambe, mardi 8 novembre à 10 h 30. Madame Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développement de Côte d’Ivoire, et monsieur Batio Bassière, ministre de l’Environnement du Burkina Faso ont également confirmé leur présence.

« La Semaine de l’évaluation donne matière à penser », a déclaré Rakesh Nangia, évaluateur général de la Banque africaine de développement (BAD). Et d’ajouter : « Le principal défi pour les pays et les partenaires au développement est de répondre aux préoccupations quant à la validité et la légitimité de leurs politiques et de prouver dans quelle mesure ils ont apporté une transformation positive à la vie des populations africaines. Rassembler les responsables du développement du continent aide la BAD à atteindre ses objectifs stratégiques et à aller vers une meilleure mise en œuvre des Objectifs de développement durable. »

Voilà longtemps que la BAD œuvre en faveur de l’efficacité du développement. Elle est dotée d’un Département ad hoc, celui de l’évaluation indépendante du développement (IDEV par acronyme anglais), lequel organise cette Semaine de l’évaluation, avec l’appui des gouvernements coréen et canadien.

                                              Invités au panel de la Semaine de l’Evaluation, mardi 08 novembre