La BAD finance un projet agricole de 70 M USD en Egypte et un projet routier de 36 M USD au Togo

14/01/2010
Share |

Rédigé par Joachim Arrey

Le Conseil d'administration de la BAD a approuvé, le mercredi 13 janvier 2009, lors de sa première session de l’année 2010, un prêt de 70 millions USD et un don de 600 000 unités de compte (UA) pour le secteur agricole égyptien, ainsi qu’un don de 23,31 millions d’unités de compte au Togo, équivalent à 36,6 millions USD.

Le prêt à l’Égypte vise à financer le projet d'amélioration du revenu et de la situation économique en milieu rural (RIEEP). Il est destiné aux petits exploitants agricoles ruraux, et vise des personnes pauvres mais économiquement actives. Près de 5 000 petites entreprises bénéficieront des financements dans ce cadre, ce qui permettra la création de 60 500 emplois.

L'Égypte a adopté, pour la période 2007-2012, un plan national de développement qui prévoit la création de 750 000 emplois par an. Avec ce prêt, le Groupe de la BAD accompagne l'Égypte dans ces efforts. Le Conseil d'administration a également consenti à l'Égypte un don de 600 000 unités de compte sur les ressources du Fonds d’assistance technique en faveur des pays à revenu intermédiaire (PRI) en vue de financer une partie des coûts du RIEEP.

Le don FAD de 23,31 millions d’UC (36,6 millions USD) au Togo porte sur le financement de la réhabilitation et de la modernisation de la route Aflao-Sanve Conji-frontière du Bénin (Lomé-Port Avepozo Roundabout). La route, dont les deux tiers sont en zone urbaine, fait partie du corridor Abidjan-Lagos qui est la première priorité du programme régional de facilitation des transports de la CEDEAO. La section togolaise de la route est estimée à 52,7 km dont 28,7 km, réhabilités entre 1998 et 2000 sur un financement de l'IDA (Association pour le développement international-Banque mondiale), sont en bon état.

Grâce à son port en eau profonde, le Togo est l'un des points de transit les plus importants pour le commerce maritime pour les pays de la sous-région. D’où l’importance prioritaire que le gouvernement togolais accorde à l'amélioration des niveaux de service des routes entre les différents états et les sections de la route dans les zones urbaines. La contribution de la BAD permettra au Togo de jouer un rôle clé en tant que corridor de commerce pour les pays enclavés comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger, ainsi que pour d'autres pays comme le Ghana et le Bénin.

1 unité de compte = 1,57 USD au 13 janvier 2010