La BAD finance le projet de réhabilitation d’urgence du barrage de Massingir au Mozambique

29/05/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt supplémentaire de 33,123 millions de dollars EU au gouvernement du Mozambique pour la réhabilitation du barrage de Massingir, le 28 mai à Marrakech (Maroc), en marge de ses Assemblées Annuelles.

Ces fonds permettront d’assurer la réhabilitation effective du barrage de Massingir en prévenant son effondrement en cas de fortes averses. Le barrage de Massingir est situé dans le Parc National du Limpopo et fait partie du Parc Transfrontalier du Grand Limpopo, une zone de reproduction pour les crocodiles du Nil.

La rénovation et la consolidation du barrage bénéficieront de manière directe aux communautés installées dans la zone du projet et contribueront à améliorer la production alimentaire. Une fois achevé et pleinement opérationnel, le barrage favorisera également la réduction de la pauvreté dans la région en fournissant une eau destinée à l'irrigation des villes et des villages dans un large périmètre. En outre, le projet prévoit d’accroître la capacité de production hydro-électrique du barrage.

Lors de la signature de l’accord, le Vice-président  des opérations sectorielles de la BAD, Aly Abou-Sabaa, a déclaré que la réhabilitation du barrage de Massingir s’inscrit en droite ligne dans la stratégie de la Banque qui consiste à soutenir le développement de l’Afrique à travers le financement d’infrastructures d’énergie durable. Il a affirmé que ce projet marquait une étape importante dans la collaboration entre le Mozambique et la BAD.

Pour sa part, le Ministre mozambicain de la Planification et du Développement, également un des gouverneur de la BAD, Aiuba Cuereneia, a exprimé la gratitude de son pays à l’égard de l’institution financière pour son soutien au développement du Mozambique en général, et au secteur des infrastructures en particulier.