BAD-Gabon: Libreville accueille un séminaire sur le pétrole et le gaz

29/04/2008
Share |

Un séminaire, de trois jours, sur la gestion des produits de l'industrie extractive en Afrique, notamment le pétrole et le gaz, organisé par la Banque, en collaboration avec d'autres partenaires de développement s’est ouvert, lundi 28 avril 2008, à Libreville, au Gabon.

Parmi les participants, des délégués des gouvernements et hauts fonctionnaires, spécialistes en finances et secteur pétrolier ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile des pays africains.

L'objectif de ce séminaire est de fournir un forum aux pays; leur permettant de partager les expériences, tirer les leçons individuelles et de la coopération; et renforcer les capacités des pays participants, dans la gestion de l'exploration et la production de leurs ressources naturelles.

Les participants débattront de manière approfondie sur les moyens les plus efficaces de gérer les revenus des secteurs de l'industrie extractive pour atteindre développement économique durable et équitable.

Le séminaire se déroulera en six sessions plénières, qui exploreront chacune un aspect spécifique de la gestion des ressources naturelles. Ces séances fourniront une expertise sur des questions telles que la concession de la superficie d'exploration, la négociation de l'exploration et des contrats de production. L'ordre du jour comprend également des discussions sur des expériences spécifiques des pays, dans la gestion des richesses du pétrole et du gaz richesse, afin de permettre aux participants de comparer et les différentes évolutions et les défis dans le secteur. Ce sera l'occasion d'examiner les pratiques en matière d'audit de l'état des recettes pétrolières, les états financiers des entreprises en conformité avec l’initiative pour la transaparence dans les industries extrractives (EITI), ainsi que la gouvernance d'entreprise dans les fonds pour les ressources naturelles et les industries extractives.

Participent à la rencontre les experts des pays suivants: Algérie, Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Congo, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Mauritanie, Nigéria et Sao Tomé-et-Principe.

Le séminaire est co-parrainé par la Banque mondiale, l'Afrique Centre d'assistance technique (AFRITAC / FMI), Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), l'Institut français du pétrole (IFP), l'agence française pour la coopération technique et l'aide au développement (ACTED) et le secrétariat de l'EITI.