Energie durable pour tous en Afrique : la BAD réunit ses partenaires à Tunis

17/12/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD), qui héberge la plateforme africaine de l’initiative Énergie durable pour tous (dite en anglais “SE4ALL”), a organisé un atelier de deux jours à Tunis, en présence des représentants d’institutions partenaires. L’atelier a été organisé en collaboration avec l’équipe mondiale de facilitation de l’Initiative, dirigée par Kandeh Yumkella, le représentant spécial du Secrétariat général des Nations Unies à SE4ALL. Depuis son lancement, plus de 80 gouvernements dans le monde se sont formellement engagés, parmi lesquels on compte 42 adhésions volontaires de pays africains.

Ont pris part à cet atelier les partenaires de la plateforme africaine de l’initiative SE4ALL, soit – entre autres : la Commission de l’Union africaine, l’Agence de planification et de coordination du Nepad et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ainsi que les représentants respectifs de la Commission européenne, de la Banque mondiale, de la Banque européenne d’investissement (BEI), du Programme des Nations Unies pour l’environnement, de la Fondation des Nations Unies, du Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), du Département du développement international du Royaume-Uni (DFID), d’Eskom, du Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO (CEREEC), et de la Commission sur l’énergie du Ghana. Les travaux conduits ont permis d’esquisser un accord sur un cadre commun et une méthodologie pour promouvoir SE4ALL à l’échelle nationale, notamment le développement de programmes d’action et de prospectus d’investissements en tant qu’outils à même de mobiliser des investissements publics et privés dans le secteur de l’énergie. Les participants à l’atelier se sont également entendus sur une liste provisoire d’environ 10 pays africains qui seront particulièrement ciblés en 2014.

L’atelier a été l’occasion, pour Kandeh Yumkella et Donald Kaberuka, président de la BAD  – également membre du Conseil consultatif de SE4ALL – de se réunir. Kandeh Yumkella a salué le travail qu’abat la BAD en tant qu’institution hôte de la plateforme africaine de l’Initiative. Donald Kaberuka a déclaré, quant à lui, combien la réalisation de progrès concrets au niveau national était cruciale pour que SE4ALL soit un succès. Prête à mobiliser toute sa gamme d’instruments financiers pour la mise en œuvre du programme de l’Initiative et à lever des fonds supplémentaires – notamment du secteur privé –, la Banque appuiera également un certain nombre de pays africains dans le développement de programmes d’action SE4ALL.

L’atelier s’est tenu dans la foulée de la 2e réunion du Conseil consultatif de l’Initiative SE4ALL qui a eu lieu à New York, les 26 et 27 novembre 2013. Il dénote à la fois du dynamisme de l’Initiative et du potentiel que celle-ci recèle pour l’Afrique.