La BAD se prépare à endosser un rôle clé dans le programme de développement pour l'après-2015

22/09/2015
Share |

Une délégation de haut niveau de la Banque africaine de développement (BAD) conduite par son nouveau président, Akinwumi Adesina, représentera l'Afrique lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable qui se tiendra à New York, du 25 au 27 septembre 2015.

S'appuyant sur la vision en cinq points du président Adesina pour « éclairer l'Afrique et l'alimenter en énergie ; nourrir l'Afrique ; intégrer l'Afrique; industrialiser l'Afrique et améliorer la qualité de vie de la population africaine », la Banque s'engage à jouer un rôle catalyseur en vue de mobiliser des fonds pour les Objectifs de développement durable (ODD).

Le programme pour l'après-2015 fournit un nouveau cadre mondial permettant aux pays de mieux cibler, coordonner, et conjuguer leurs efforts dans le travail qu'ils accomplissent en faveur du développement durable, tout en éradiquant la pauvreté sous toutes ses formes. Les 17 nouveaux ODD constituent un ensemble universel d'objectifs, de cibles et d'indicateurs à utiliser par les États membres des Nations Unies pour formuler leurs plans et politiques à l'échelle nationale au cours des 15 prochaines années. Les ODD prolongent les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui ont été convenus par les gouvernements en 2000 et dont l'expiration est prévue à la fin de l'année.

À l’instar de la Stratégie décennale 2013-2022 de la BAD, les ODD reflètent les aspirations des pays d'Afrique en matière de développement, qui soulignent la nécessité d'une croissance inclusive et verte dans le cadre de la quête du développement durable et de l'éradication de la pauvreté.

La BAD, en collaboration avec d'autres partenaires au développement, appuiera ses pays membres régionaux en Afrique dans la mise en œuvre des ODD, par la mobilisation de ressources supplémentaires et l'apport d'une assistance technique et de prescriptions de politiques.

La Banque apporte également une contribution active à l’élaboration des ODD et à la représentation de l'Afrique aux discussions, y compris par le biais d'un Rapport régional pour l'Afrique sur les ODD, été élaboré conjointement avec la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et l'Union africaine (UA).

Le Sommet des Nations Unies suit la Conférence internationale sur le financement du développement qui s'est tenue en juillet 2015 à Addis-Abeba, au cours de laquelle la communauté du développement dans son ensemble et les banques de développement multilatérales, dont la BAD, ont été appelées à renforcer les effets de levier et multiplicateurs du financement et à fournir des solutions de financement innovantes pour aider les pays à maximiser leurs propres ressources.

La BAD a corédigé un document, en collaboration avec d'autres banques de développement multilatérales, intitulé « From Billions to Trillions », qui réitère l'ampleur des ambitions des ODD et le fait que ces objectifs eux-mêmes exigent d’être aussi ambitieux dans l'utilisation des
« milliards » destinés à l'aide publique au développement (APD) et des ressources disponibles pour le développement, afin d'attirer et de mobiliser des « milliers de milliards » d'investissements en d'en tirer profit. Lors de la visite, le président Adesina et son équipe participeront à une série de réunions et d'engagements multilatéraux et bilatéraux avec les partenaires, la société civile, les médias et beaucoup de personnes éminentes, dont le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et Bill Gates.

La délégation de la Banque participera au débat d'ouverture de la 70e session ordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le thème « Un nouvel appel à l'action » ; « Transformation des économies : l'autonomisation des femmes et des filles » organisé par le secrétaire d'État britannique pour le développement international et ONU Femmes, à un événement de haut niveau portant sur « L'accomplissement de l'ODD 7 sur l'énergie d'ici à 2030 - Mise en œuvre et suivi de l'énergie durable pour tous », à un événement de haut niveau sur l'industrialisation de l'Afrique et à un événement parallèle visant à examiner les ODD du point de vue de l'Afrique, qui comprendra le lancement du Rapport 2015 de l'Afrique sur les OMD , entre autres.

Plus de 150 dirigeants internationaux sont attendus au Sommet pour l'adoption d'un nouveau programme de développement durable ambitieux. Ce programme historique servira de tremplin pour les actions de la communauté internationale et des gouvernements nationaux en faveur d'une prospérité et d'une qualité de vie pour tous au cours des 15 prochaines années.