La BAD octroie à Madagascar un don d’urgence d’un million de dollars EU pour atténuer la malnutrition sévère dans le sud du pays

15/07/2016
Share |

Cérémonie de signature du don à Antananarivo, Madagascar

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver  et de signer  un don d'urgence d’un million de dollars  EU en faveur de Madagascar pour lutter contre le fléau de la malnutrition dans le Grand Sud du pays. Le don permettra d'améliorer l'état nutritionnel des groupes vulnérables en  diminuant la gravité de l'insécurité alimentaire, et de réduire  la malnutrition aiguë globale des enfants de moins de cinq ans dans la région.
Le soutien de la Banque se traduira par l'augmentation du nombre de ménages qui ont accès à un régime alimentaire nutritif par le biais de l'aide alimentaire et de la nutrition. Il permettra également d'augmenter le nombre d'enfants de moins de cinq ans recevant un traitement pour MAM (malnutrition aiguë modérée) et SAM (malnutrition aiguë sévère) en augmentant les centres de soins ambulatoires.

Madagascar a le quatrième taux le plus élevé de malnutrition chronique dans le monde avec la région du sud qui est la plus touchée en raison de son climat sec et semi-aride. La sécurité alimentaire et l'état nutritionnel de la région ont encore été affectés par la sécheresse qui ravage la région depuis Janvier 2015. Un dépistage de masse conjointement conduit par l'UNICEF, l’office national de la nutrition (ONN) et le Ministère de la santé publique en Février 2016 dans huit (8) districts a montré la prévalence de la malnutrition globale de 8,1% dont 1,4% attribuée à SAM et 6,6% MAM. Ces résultats indiquent une détérioration de l'état nutritionnel du pays par rapport à Octobre 2015 où le taux de SAM est passé de 0,4 à 1,6%. Ces statistiques assimilent à près de 73.000 enfants de moins de 5 ans avec un état nutritionnel critique, avec une malnutrition globale et sévère parfois plus élevé que le niveau national.

Le soutien d'urgence de la Banque permettra d'accroître considérablement les efforts déployés par les autorités et les partenaires pour alléger les souffrances des populations de la région du Grand Sud de Madagascar. Cependant, l’appui de la BAD se focalisera sur la mise en place des systèmes durables de résilience pour les plus vulnérables. L’investissement de la Banque dans le futur aidera  à atténuer le retard de croissance, l'un des effets de la malnutrition, ce qui mène à des effets irréversibles et influence de manière défavorable le développement cognitif des enfants. Ceci conduisant à termes à une main-d'œuvre réduite avec un impact sur la croissance économique.

 La Banque est un partenaire clé pour soutenir les efforts de Madagascar afin de promouvoir durablement la bonne nutrition, la sécurité alimentaire, et de créer les conditions d’une amélioration de la qualité de vie pour tous les habitants du pays.