Les Assemblées annuelles du Groupe de la BAD prennent fin à Lisbonne

10/06/2011
Share |


Approbations

  • Rapport annuel 2010
  • Période de 3 ans de relocalisation temporaire à Tunis
  • Assemblées annuelles 2012 à Arusha (Tanzanie)
  • Assemblées annuelles 2013 à Marrakech (Maroc)

La 46e Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) et la 37e assemblée du Fonds africain de développement (FAD), a officiellement pris fin le vendredi 10 juin 2011 à Lisbonne, au Portugal, après deux jours d'intenses délibérations et l'approbation du Rapport annuel du Groupe de la BAD et des comptes vérifiés pour l'exercice clos le 31 décembre 2010.

Les assemblées annuelles de cette année se sont tenues autour d'un thème central: "Vers un programme pour une croissance inclusive en Afrique".

Les gouverneurs représentant les 53 pays régionaux et 24 pays membres non régionaux ont approuvé la décision du Comité consultatif des gouverneurs sur la relocalisation temporaire à Tunis pour une période de trois ans. Il y aurait une période de préavis de 12 mois après une décision définitive des gouverneurs de retourner à son siège en Côte d'Ivoire. La Banque s'est déplacée vers la Tunisie en 2003 suite au conflit en Côte d'Ivoire, qui reste le siège statutaire.

Les gouverneurs - groupe habituellement composé des ministres des finances des Etats membres et ministres de l'économie ou gouverneurs des banques centrales ou les chefs de la direction - a également décidé que les assemblées annuelles 2012 de la BAD auront lieu à Arusha, en Tanzanie, du 31 mai au 1 juin 2012, et à Marrakech, au Maroc, du 30 au 31 mai 2013.

Les états financiers ont montré que le Groupe de la Banque a approuvé 139 opérations, totalisant plus de 6 milliards de dollars (4,10 milliards d'unités de compte) au cours de l'année considérée, une indication du retour à la normale, après la hausse enregistrée en 2009 en réponse aux demandes de financement des pays africains suite à la la crise économique.

Les assemblées ont délibéré sur un certain nombre de questions: notamment autour du rapport de la 13e réunion du Comité consultatif des gouverneurs sur l'augmentation générale du capital, une mise à jour sur la mise en œuvre et le financement de l'Initiative des pays pauvres très endettés (PPTE) et de l'Initiative sur l'allègement de la dette multilatérale (IADM), ainsi que le rapport du Mécanisme d'examen indépendant. Ainsi que des rapports du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et les activités dans le secteur de l'eau.

Le Conseil des gouverneurs a approuvé les élections partielles de deux directeurs exécutifs - Mme Margit Thomsen du Danemark représentant son pays ainsi que la Finlande, l'Inde, la Norvège et la Suède, et M. François Kruger représentant de son pays, la France, et la Belgique et l'Espagne.

Les assemblées de cette année ont inclus des séances de dialogue des gouverneurs sur les questions de développement, des séminaires de haut niveau et des événements parallèles, qui ont mis l'accent sur le thème central, soit la croissance inclusive en Afrique.

Les assemblées se sont ouvertes officiellement avec une cérémonie haute en couleurs à Lisbonne, au Centre des congrès, le jeudi 9 juin, avec le discours prononcé par le président de la BAD, Donald Kaberuka, qui a souligné la nécessité de promouvoir une croissance qui profite à tous. Parmi les autres orateurs, il y a eu le ministre d'Etat portugais aux Affaires extérieures, Luis Amado, le président du conseil des gouverneurs pour le Portugal, Fernando Teixeira dos Santos, le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, Abdoulie Janneh, et la secrétaire général de la Banque, Cecilia Akintomide.